Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #mes messages catégorie

2017-06-17T10:23:02+02:00

Ma Reine de Jean-Baptiste ANDREA

Publié par Tlivres
Ma Reine de Jean-Baptiste ANDREA

Au retour de mes vacances en Italie, j'ai eu la très belle surprise de découvrir que je faisais partie des 80 Grands Lecteurs (excusez du peu !) tirés au sort par les Editions Iconoclaste pour découvrir en avant-première leur rentrée littéraire 2017.

 

Je viens tout juste de recevoir "Ma Reine" le 1er roman de Jean-Baptiste ANDREA et même le jardin est en émoi : il est accueilli au Palais Royal !
 

Je crois que c'est de bon augure, non ? 

Voir les commentaires

2017-06-02T09:00:00+02:00

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Publié par Tlivres

Le mois de mai a été marqué par la découverte de belles plumes... 

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Je ne connaissais pas Mathieu MENEGAUX, il m'aura fallu une rencontre sur les Journées Nationales du Livre et du Vin de Saumur pour tomber sous le charme de sa plume. Il faut dire que son roman "Un  fils parfait" vous prend à la gorge dès les premières pages et ne lâchera pas son étreinte avant la toute dernière page. Magistral !

J'ai aussi découvert des premiers romans avec les 68 premières fois, l'heure de la fin de la sélection de l'hiver 2017 a sonné, j'ai terminé le challenge en beauté avec "La tresse" de Laëtitia COLOMBANI. J'avais également beaucoup apprécié ce livre hors catégorie de Maryam MADJIDI "Marx et la poupée" et puis "Outre-mère" de Dominique COSTERMANS malgré un nombre de personnages important et quelques difficultés à s'y retrouver.

Assurément une très belle sélection, et comme l'année dernière, j'ai adoré tous les échanges qu'elle a produit !

Ce mois-ci, je me suis aussi délectée avec la découverte d'un roman graphique : "Collaboration horizontale" de Navie et Carole MAUREL, tellement beau, tellement puissant !

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Mais force est de constater que j'ai fait quelques infidélités à la littérature pour m'intéresser un peu plus à la peinture et à la sculpture !

J'ai visité de très belles expositions avec la découverte du talent de Anne AUGUSTE, Simon PAVEC et David RIOU, des artistes locaux qui se sont pliés au jeu de revisiter le mythe du "Rocher de Sisyphe" et exposent encore aujourd'hui au Musée Jules Desbois de Parçay-les-Pins

J'ai accueilli avec grand plaisir le retour de "L'Arbre-serpents" de Niki de Saint-Phalle dans la cour du Musée des Beaux Arts d'Angers. 

Enfin, j'ai découvert le travail de Nathalie DUBOIS, artiste accueillie en résidence au CHU d'Angers et qui a produit des oeuvres magnifiques à partir de matériel médical. Ses chardonnerets en radiographies sont juste sublimes !

Le mois de mai 2017 sera donc marqué par son côté éclectique. J'espère que vous y trouverez votre bonheur !

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Voir les commentaires

2017-05-07T21:14:49+02:00

10 000 visiteurs, on y est !

Publié par Tlivres
10 000 visiteurs, on y est !

Aujourd'hui,

la France tourne une nouvelle page de son Histoire avec l'élection d'Emmanuel MACRON comme Président de la République,

c'est aussi le jour que vous avez choisi pour tourner une page plus modeste mais toute autant communautaire, celle du cap de

10 000 visiteurs sur

le blog T Livres ? T Arts ?

 

Je crois que cette date du 7 mai 2017 restera marquée à jamais dans nos mémoires, chacun.e à la dimension qu'il.elle choisira !

 

Un immense

merci

pour vos consultations ponctuelles ou régulières,

toutes sont les bienvenues.

 

Partager nos avis autour de nos lectures

donne tout son sens à cette initiative,

ce blog ne serait rien sans vous.

Longue vie aux réseaux sociaux !

Voir les commentaires

2017-05-03T19:55:39+02:00

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Publié par Tlivres

Le mois d'avril a été intense, retours en images sur quelques perles littéraires...

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Comme vous le savez, l'aventure des 68 premières fois se poursuit... 

 

J'ai été profondément émue par ces romans :

Maestro de Cécile Balavoine *****

Marguerite de Jacky Durand *****

Mon ciel et ma terre de Aure Atika *****

Nous, les passeurs de Marie Barraud *****

Principe de suspension de Vanessa Bamberger *****

 

un peu moins touchée par : 

La plume de Virginie ROELS ****

J'avais également fait mon marché au Salon du Livre de Paris, j'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver l'écriture de Gaëlle Josse

Vermeer, entre deux songes  *****

et à découvrir celle d'un tout jeune auteur, Alexis David-Marie avec ses 

#Martyrsfrançais  *****

 

Je voudrais en profiter pour saluer l'audace de maisons d'édition, respectivement ici Invenit et Aux forges de Vulcain, bravo ! Je n'oublie pas non plus les éditions Mercure de France, Carnets Nord, Liana Levi, et puis les plus grandes encore Stock, Flammarion, Fayard, Héloïse d'Ormesson, 

Et puis je suis entrée dans le Club des Explorateurs des Lecteurs.com, une formidable aventure vécue avec Joëlle en duo.

Au final, un coup de coeur pour "Les indésirables" de Diane Ducret ! 

 

Enfin, sur les conseils de Delphine Bertholon, je me suis lancée dans la lecture du dernier roman de Catherine Locandro : "Pour que rien ne s'efface".

J'ai beaucoup aimé la plume de cette écrivaine que je ne connaissais pas encore. Si vous aimez les thrillers, celui-là est pour vous !

Le panel est varié, il ne vous reste plus qu'à faire votre choix !

Voir les commentaires

2017-04-26T21:00:07+02:00

Rencontre avec Lenka Horňáková Civade

Publié par Tlivres
Rencontre avec Lenka Horňáková Civade

Lenka Horňáková Civade,

vous vous en souvenez peut-être, c'est l'auteure des "Giboulées de soleil", ce coup de coeur 2016 que j'ai découvert grâce aux fées des 68 premières fois.

Il y avait eu cette 1ère rencontre en décembre dernier sur Paris et puis là, l'écrivaine était de passage sur Angers dans le cadre du Prix du Roman Cezam InterCE, invitée par l'antenne de Maine-et-Loire en partenariat avec Espace Femmes. Impossible de ne pas être à cette soirée, vous me comprenez bien sûr !

 

Donc, Lenka, permettez moi cette intimité, arrive, rayonnante, vêtue de rouge, le regard lumineux et chaleureux.

Elle se lance en évoquant ses premiers écrits, des correspondances entretenues avec une amie, Anne Delaflotte Mehdevi, entre 1993 et 2011, et publiées sous le titre "Entre Seine et Vltava". Lenka venait de Tchécoslovaquie, elle s'installait en France, Anne quittait la France pour vivre en Tchécoslovaquie. Pendant toutes ces années, elles ont échangé sur leurs perceptions de leur pays d'adoption, leurs sentiments, leurs vies de famille aussi.

Ces écrits parlent de l'exil bien sûr mais une des caractéristiques de Lenka, c'est qu'elle est née dans un pays qui n'existe plus. Comment vivre ce deuil ? Comment surmonter cette perte ô combien traumatisante ?

Lenka a trouvé sa voie, celle de la littérature, une manière de

 


souffler sur les plaies pour qu'elles fassent moins mal.

"Giboulées de soleil", c'est donc l'Histoire de son pays, des années 1940 jusqu'à la construction de la République Tchèque, à travers 4 générations.

Ce roman,

- c'est celui de 3 voix : celles de Magdalena, la fille, Libuse, la petite-fille, et Eva, l'arrière petite-fille,

- c'est aussi celui de 4 femmes parce qu'il faut ajouter Marie, la mère, qui va tracer le chemin de cette lignée familiale,

- c'est enfin celui de 5 personnages, en comprenant la Tchécoslovaquie, ce territoire qui a suscité tellement de convoitises depuis le début du siècle dernier.

Lenka évoque le rapport à la langue, un sujet tout naturel pour une personne immigrée. Ce roman, elle a choisi de l'écrire dans sa langue d'adoption, enfin, choisi, le terme est peut-être inadapté. La langue française s'est imposée d'elle-même. Impossible pour Lenka d'imaginer d'écrire cette histoire dans sa langue maternelle, celle des caresses, des larmes, du toucher, du souffle...

Quelle belle expression elle a utilisé pour évoquer cette liberté donnée par les mots :


C'était un square, je pouvais y jouer.

Assurément, elle l'a fait avec brio, pour notre plus grand plaisir. Les lycéens ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, ils lui ont décerné le Prix Renaudot 2016.

Grâce à ce succès, des perspectives de traduction ont rapidement germé, je vous laisse imaginer la suite, "Giboulées de soleil" existe désormais en version tchèque. Une toute nouvelle aventure commence !

Lenka rentre d'un séjour en République Tchèque où elle a accompagné la sortie de son roman intitulé là-bas : "Marie a Magdalény", devant des visages familiers et des inconnus aussi. 

Dans son roman, Lenka évoque les moments de grâce. Elle nous en a offert un avec la lecture d'un passage dans cette langue que nous ne connaissons pas mais qui suscite, chez nous, déjà des émotions.

Rencontre avec Lenka Horňáková Civade

Une version allemande est également en projet.

Alors, si vous ne l'avez pas encore lu, je ne peux que vous conseiller de le faire au plus vite avant que le monde entier n'en parle !

Voir les commentaires

2017-04-02T08:37:13+02:00

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Publié par Tlivres
Quand un mois laisse sa place à un autre...

Le mois de mars a été marqué par

le Salon du Livre de Paris bien sûr,

la 10ème édition pour moi,

et oui, quand on aime, on ne compte pas, c'est bien ça ?

Il l'a été aussi par de très belles lectures, émouvantes à l'envi et hasard de la "programmation", ce sont des plumes féminines qui m'ont transportée.

Il y a eu bien sûr Benoîte GROULT et son "Ainsi soit-elle". Il est souvent bon de se rappeler l'histoire du droit des femmes et relire quelques anecdotes avec le filtre de notre actualité. Et puisqu'une journée internationale lui est maintenant dédiée, nous n'allons pas bouder notre plaisir !

 

Il y a eu aussi 2 premiers romans découverts dans le cadre des 68 premières fois (je ne vous les présente plus !).

Petite déception avec "Presque ensemble" de Marjorie Philibert, j'en attendais plus je crois. On ne peut pas tomber sous le charme à chaque fois !

Réel plaisir par contre à lire la biographie d'Erik Satie signée par Séphanie Kalfon et intitulée "Les parapluies d'Erik Satie". Une belle occasion de se remémorer les oeuvres du compositeur. Un simple clic et vous accéderez à l'intégralité de ses créations !

 

Et puis, il y a eu les Coups de Coeur, j'ai bien crû que le mien allait lâcher !

 

J'ai retrouvé la plume de Valentine GOBY avec "Un paquebot dans les arbres". Si vous aimez l'histoire avec un grand H, vous l'adorerez d'autant qu'il est inspiré d'une histoire vraie. Le volet sentimental y est décuplé, vous pouvez me croire.

Enfin, une énième fois, j'ai plongé dans l'univers de Delphine BERTHOLON. Il est unique, il vous happe dès les premières lignes, il vous broie, vous en ressortez totalement sonné mais ô combien éclairé sur le parcours d'êtres qui finiront par être des proches. Impossible d'oublier Lyla avec un y de "Coeur-Naufrage", ce roman porte bien son nom !

 

Je vais terminer avec la seule plume masculine du mois de mars mais qui n'en est pas moins de qualité, je puis vous l'assurer. Je me suis offert de nouveaux horizons, j'ai suivi Richeville jusqu'en Alaska à la recherche de "La baleine thébaïde", celle qui porte le numéro 52 et qui est en voie de disparition. Un roman d'aventure de Pierre RAUFAST que je vous conseille !

Les lectures du mois de mars se révèlent diversifiées, nul doute que vous y trouverez chaussure à votre pied !

 

Voir les commentaires

2017-03-19T21:12:20+01:00

Vous êtes 9000 à avoir visité au moins une fois T Livres ? T Arts ?

Publié par Tlivres
Vous êtes 9000 à avoir visité au moins une fois T Livres ? T Arts ?

Parce que je voulais vous remercier de façon originale, je vous offre cette oeuvre participative réalisée au Foyer Marguerite d'Anjou à l'initiative d'un jeune artiste, ClémentL qui prépare le concours d'entrée des Beaux Arts.

Elle est intitulée

InHumanity

et représente


L'unicité de différentes personnes qui, rassemblées, ne forment qu'une société homogène. La mixité de ces personnes, forcément différentes, ne forment pour finir qu'un seul visage.

Cette mosaïque est composée de 250 visages.
 
Je trouvais que cette oeuvre était tout à fait adaptée pour représenter notre communauté.
 
 
MERCI !

Voir les commentaires

2017-03-01T13:19:33+01:00

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Publié par Tlivres
Quand un mois laisse sa place à un autre...

J'ai vécu un mois de février 2017 particulièrement haut en couleurs, je ne résiste pas à partager avec vous mes lectures :

* Article 353 du Code Pénal

  de Tanguy VIEL ****

* Ne parle pas aux inconnus

  de Sandra REINFLET (68 premières fois) ****

* La mélodie du passé *****

  de Hans Meyer zu Düttingdorf

* De vives voix ****

  de Gaëlle JOSSE

* Tropique de la violence ****

  de Nathacha APPANAH

* Olympe de GOUGES ****

  de CATEL et BOSQUET

* La téméraire ****

  de Marine WESTPHAL

* Par amour *****

  de Valérie TONG CUONG

Et le mois de mars s'annonce très bien aussi, je vous livre ma PAL... 

 

 

Quand un mois laisse sa place à un autre...

On dirait que je deviens sage... mais en fait, je ne vous montre pas ma collection d'e-books !!!

Voir les commentaires

2017-02-01T21:42:10+01:00

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Publié par Tlivres
Quand un mois laisse sa place à un autre...

Le mois de janvier a été particulièrement riche avec de très belles découvertes :

* La rentrée n'aura pas lieu

   de Stéphane BENHAMOU (68 premières fois) ****

* La société du mystère

   de Dominique FERNANDEZ ****

* Celui-là est mon frère

   de Marie BARTHELET (68 premières fois) ****

* Une vie entière

   de Robert SEETHALER (Prix du roman Cezam) **

* Joséphine Baker

   par CATEL et BOCQUET *****

* L'abandon des prétentions

   de Blandine RINKEL ****

* Petit pays

   de Gaël FAYE ****

* Ida

   de Chloé CRUCHAUDET ****

C'est toujours un plaisir de regarder sa PAL dans l'espoir de grands moments d'évasion à venir !

Quand un mois laisse sa place à un autre...

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog