Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #mes citations catégorie

2019-10-03T06:00:00+02:00

Mille petits riens de Jodi PICOULT

Publié par Tlivres
Mille petits riens de Jodi PICOULT

Parce qu'il est des lectures qui laissent des souvenirs impérissables,

Parce que je soutiens la cause #Octobrerose,

ma #citationdujeudi est tout de rose vêtue et extraite du roman "Mille petits riens" de Jodi PICOULT, un immense coup de coeur.

Ce roman dresse le portrait d'une Amérique rongée par le racisme, les déterminismes, sociaux, urbains... les discriminations qu'elle ne veut pas voir, pas nommer, pas explorer, instrumentalisant de fait la justice alors qu'elle est censée jouer le rôle de régulatrice d'une société.

Jodi PICOULT nous livre un formidable plaidoyer en faveur de l'interculturalité, de la reconnaissance de l'Autre dans toutes ses dimensions, ses richesses, ses failles, sa sensibilité...

Je vous le conseille absolument !

 

Voir les commentaires

2019-09-26T12:16:01+02:00

Une joie féroce de Sorj CHALANDON

Publié par Tlivres
Une joie féroce de Sorj CHALANDON

Parce que le tout dernier roman de Sorj CHALANDON m'a profondément touchée et qu'il m'a aussi transportée avec un scénario des plus farfelus,

Parce ce que ce livre "Une joie féroce" est un hymne à la vie, c'est le témoignage d'un quotidien souvent douloureux mais que rien ne saurait arrêter, pas même une communauté de quatre femmes prêtes à en découdre avec la maladie,

Parce qu'il est souvent décrié et pas assez, à mon goût, présenté dans ce qu'il a de plus singulier, à commencer par la signature d'un grand homme de la littérature,

Parce ce que nous sommes à quelques jours du lancement des opérations "Octobre rose", j'ai teinté #macitationdujeudi de la couleur fétiche.

Portez-vous bien !

Voir les commentaires

2019-09-24T06:00:00+02:00

L'Imprudence de Loo HUI PHANG

Publié par Tlivres
Photo de l'écrivaine empruntée à Babelio

Photo de l'écrivaine empruntée à Babelio

Parce qu'il y a des livres qui, dans le bal de la #RL2019 de septembre, vous font regarder la société d'un autre oeil, vous offrent ce regard décalé sur l'actualité, place aujourd'hui à "L'Imprudence" chez Actes Sud de Loo HUI PHANG, un premier roman repéré par les fées des 68 Premières fois.

Il est sorti en librairie le 21 août dernier. 

Aujourd'hui, je vous en propose les premières lignes... juste une mise en bouche !


Il y a cinq heures à peine, dans l'intimité fugace d'un escalier, je faisais l'amour avec Florent. Je ne savais pas son nom alors. Juste l'indécent braquage de sa mise polie par son impérative, hurlante, souveraine envie de moi.

C'est mon #mardiconseil !

Voir les commentaires

2019-09-19T06:00:00+02:00

L'homme qui n'aimait plus les chats d'Isabelle AUPY

Publié par Tlivres
L'homme qui n'aimait plus les chats d'Isabelle AUPY

Parce ce qu'il y a des premiers romans tout à fait originaux, qui sortent des sentiers battus et prennent la voie de traités philosophiques,

Parce ce qu'il en est un qui est petit, seulement 122 pages, mais qui a tout d'un grand,

Parce que le talent d'Isabelle AUPY a retenu l'attention des fées des 68 Premières fois,

place aujourd'hui à "L'homme qui n'aimait plus les chats" publié par Les éditions du _Panseur.

Je reviens dans quelques jours avec une chronique complète !

Voir les commentaires

2019-09-18T06:00:00+02:00

Vaincre à Rome de Sylvain COHER

Publié par Tlivres
Vaincre à Rome de Sylvain COHER

Parce qu'il y a des livres qui, dans le bal de la #RL2019 de septembre, nous font vivre des moments haletants, historiques, absolument fantastiques, place aujourd'hui à Sylvain COHER et son tout dernier roman "Vaincre à Rome" publié chez Actes Sud.

Il est sorti en librairie le 21 août. 

Aujourd'hui, je vous en propose les premières lignes... histoire de vous mettre dans les starting-blocks !


Celui qui vient de tirer le coup de revolver garde le bras en l'air puis le descend à regret comme s'il venait de faire une chose irréparable : l'une de ces choses que l'on fait en tenant une arme alors que les autres n'en ont pas. Les oiseaux s'envolent et puisque l'un part devant tous les autres suivent sans demander leur reste. Instantanément la foudre soulève des nuées qui s'étendent bien au-delà des ruines.

Voir les commentaires

2019-09-16T06:00:00+02:00

Tous tes enfants dispersés de Beata UMUBYEYI MAIRESSE

Publié par Tlivres
Tous tes enfants dispersés de Beata UMUBYEYI MAIRESSE

Parce qu'il y a des livres qui, dans le bal de la #RL2019 de septembre, nous emmènent en voyage, nous font découvrir des territoires, des hommes aussi, place aujourd'hui à Beata UMUBYEYI MAIRESSE et son premier roman "Tous tes enfants dispersés" publié aux éditions Autrement.

Il est sorti en librairie le 21 août dernier. 

Aujourd'hui, je vous en propose les premières lignes... histoire de vous plonger dans l'atmosphère !


C'est l'heure où la paix se risque dehors. Nos tueurs sont fatigués de leur longue journée de travail, ils rentrent laver leurs pieds et se reposer. Nous laissons nos coeurs s'endormir un instant et attendons la nuit noire pour aller gratter le sol à la recherche d'une racine d'igname ou de quelques patates douces à croquer, d'une flaque d'eau à laper. Entre eux et nous, les chiens, qui ont couru toute la journée, commencent à s'assoupir, le ventre lourd d'une ripaille humaine que leur race n'est pas près d'oublier. Ils deviendront bientôt sauvages, se mettront même à croquer les chairs vivantes, mouvantes, ayant bien compris qu'il n'y a désormais plus de frontières entre les bêtes et leurs maîtres.


Mais pour l'heure, la paix, minuscule, clandestine, sait qu'il n'y a plus sur les sentiers aucune âme qui vive capable de la capturer.

Cette lecture, qui m'a bouleversée je peux le dire, fait partie de la sélection des 68 Premières fois :

Chronique à venir !

Voir les commentaires

2019-09-01T09:39:05+02:00

Miss Islande d'Audur AVA OLAFSDOTTIR

Publié par Tlivres
Miss Islande d'Audur AVA OLAFSDOTTIR

Parce qu'il y a des livres qui, dans le bal de la #RL2019 de septembre, nous emmènent en voyage, nous font découvrir des territoires, des hommes aussi, place aujourd'hui à Audur AVA OLAFSDOTTIR et son tout dernier roman "Miss Islande" publié chez Zulma.

Il sortira en librairie le 5 septembre. 

Aujourd'hui, je vous en propose les premières lignes... histoire de vous plonger dans l'atmosphère !


Je suis tombée par hasard sur un nid d'aigle quand j'étais enceinte de toi, à cinq mois de grossesse, un creux de deux mètres tapissé de roseaux des sables au bord de la falaise, près de la rivière. Deux aiglons dodus s'y blottissaient, j'étais seule, l'aigle tournoyait au-dessus de moi et de son nid, il battit violemment des aides, dont l'une était déplumée, mais ne m'attaqua pas. Je supposais que c'était une femelle. Elle me suivit tout du long jusqu'à la porte de la maison, une ombre noire au-dessus de ma tête comme un nuage qui passe devant le soleil.

Voir les commentaires

2019-08-31T10:23:42+02:00

Domovoï de Julie MOULIN

Publié par Tlivres
Domovoï de Julie MOULIN

Parce que lors du bal de la #RL2019, plusieurs danses sont programmées, le 5 septembre prochain sortiront de nouveaux romans en librairie dont « Domovoï » de Julie MOULIN chez Alma Éditeur.

Après « Jupe et pantalon » découvert avec les 68 Premières fois, l’écrivaine nous revient et nous propose un voyage en Russie sur les traces d’une mère disparue mystérieusement.

Histoire de vous mettre en appétit, je vous livre aujourd’hui ses premières lignes :


Acte 1
Le temps du muguet

Il est revenu le temps du muguet
Comme un vieil ami retrouvé
Il est revenu flâner le long des quais
Jusqu’au banc où je t’attendais
Et j’ai vu refleurir
L’eclat de ton sourire
Aujourd’hui plus beau que jamais .

Alors, rendez-vous le 5 septembre ?

Voir les commentaires

2019-08-17T07:41:19+02:00

Ceux qui partent de Jeanne BENAMEUR

Publié par Tlivres
Ceux qui partent de Jeanne BENAMEUR

Parce que le bal de la #RL2019 offre la possibilité de retrouver des plumes avec lesquelles une fidélité s’est au fil du temps établie, des plumes d’une profonde sensibilité, des plumes si belles que vous transformez les livres en hérissons à force d’y insérer des marque-pages ! Roulement de tambour pour Jeanne BENAMEUR et son tout dernier roman « Ceux qui partent » publié chez Actes Sud. Il sort le 21 août en librairie, je vous en livre les toutes premières lignes...


Ils prennent la pose, père et fille, sur le pont du grand paquebot qui vient d’accoster. Tout autour d’eux, une agitation fébrile. On rassemble sacs, ballots, valises. Toutes les vies empaquetées dans si peu.

Eux deux restent immobiles, face au photographe. Comme si rien de tout cela ne les concernait.

Lui est grand, on voit qu’il a dû être massif dans sa jeunesse. Il a encore une large carrure et l’attitude de ceux qui se savent assez forts pour protéger. Son bras est passé autour des épaules de la jeune fille comme pour la contenir, pouvoir la soustraire d’un geste à toute menace.

Elle, à sa façon de regarder loin devant, à l’élan du corps, buste tendu et pieds fermement posés sur le sol, on voit bien qu’elle n’a plus besoin de personne.

L’instant de cette photographie est suspendu

Voir les commentaires

2019-08-11T06:00:00+02:00

Rien n'est noir de Claire BEREST

Publié par Tlivres
Rien n'est noir de Claire BEREST

Dans le bal de la #RL2019 de septembre, place à une danse fougueuse, enflammée, incandescente... offerte par Claire BEREST avec son tout nouveau roman "Rien n'est noir" publié aux éditions Stock.

Ce livre, c'est un coup de coeur, une lecture passionnante qui parle du Mexique, de l'Histoire, de l'Art, qui honore une femme, peintre, impertinente : Frida KAHLO, qui relate l'amour fou qu'elle a voué à un artiste tout aussi effronté : Diego RIVERA.

La sortie en librairie est prévue le 21 août. Vous comprendrez que je ne vous en livre aujourd'hui que les premières lignes... même si l'effort est surhumain !


Elle ne voit que lui, sans même avoir à le regarder.

Il est sans cesse à s’ébattre quelque part dans l’angle presque mort du regard. A la lisière de l’oeil, là où l’on devine plus qu’on ne saisit. Une forme spectaculaire, mi-pachyderme mi-pieuvre aux tentacules envoûtantes qui contamine tout l’espace où sa masse se déploie. Un trophée de cirque que chaque femme voudrait s’épingler au corsage – s’empaler au corps sage. Cet homme quintal à l’agilité contre nature, dont les excédents de chair rose ne viennent que renforcer une improbable souplesse et une rapidité de trique sèche, soulève, chez chacune, un goût immédiat et inexpugnable d’interdit.

Voir les commentaires

2019-08-10T06:00:00+02:00

A crier dans les ruines d'Alexandra KOSZELYK

Publié par Tlivres
A crier dans les ruines d'Alexandra KOSZELYK

Parce que le bal de la #RL2019 de septembre réserve de magnifiques surprises, tapis rouge pour Alexandra KOSZELYK qui nous propose un premier roman explosif : "A crier dans les ruines" publié Aux forges de Vulcain.

Coup de coeur pour ce livre qui revient sur l'accident de Tchernobyl et qui, à travers l'itinéraire d'une expatriée, révèle l'ampleur de la catastrophe environnementale et humaine. Il y est question de nature, d'exil, de déracinement, d'amour aussi, le tout parfaitement orchestré dans un rythme haletant et servi par une plume tout à fait prometteuse.  

En attendant sa sortie en librairie le 23 août, je vous en livre les premières lignes...


Quand Léna arrive à Kiev, elle ne s’attend à rien ou plutôt à tout. Des odeurs de son enfance, la musique de sa langue natale, les dernières images avant son exil. Mais de fines particules assombrissent les lumières de la ville, la grisaille embrume ses souvenirs. Des silhouettes la frôlent et semblent appartenir à un autre temps. Quand elle remonte le col de sa veste, un homme lui fait signe de l’autre côté de la rue puis s’approche. A quelques mètres d’elle, il découvre son erreur : il l’a prise pour une autre. Elle comprend à peine ses excuses en russe. Léna regarde la silhouette, celle-ci n’est déjà plus qu’un point à l’horizon.

Voir les commentaires

2019-08-09T06:00:00+02:00

Opus 77 d’Alexis RAGOUGNEAU

Publié par Tlivres
Opus 77 d’Alexis RAGOUGNEAU

Le bal de la #RL2019 de septembre se poursuit avec l’Opus 77 d’Alexis RAGOUGNEAU publié chez Viviane Hamy dont je vous livre les premières lignes


Nous commencerons par un silence.

Mais les minutes de silence, vous savez bien, ne dure jamais soixante seconde pleines, y compris dans le recueillement d’une basilique genevoise, un jour de funérailles. L’impatience a vite fait de surgir, quoique l’assemblée se compose pour l’essentiel de musiciens de l’OSR, par définition respectueux du tempo imposé par leur chef. Cette fois, Claessens n’est pas au pupitre. Il est couché dans son cercueil, devant l’autel, couvé des yeux par un curé pénétré de sa mission. Célébrer l’artiste. Glisser deux ou trois mots sur une impossible inspiration divine ; on ne sait jamais, ça ne mange pas de pain, un peu de prosélytisme ne nuira pas au défunt.


Quant à sa fille, assise au piano quelques mètres plus loin, elle ne dira probablement rien tellement elle a l’air ailleurs.

Sortie officielle en librairie le 5 septembre 2019 !

Voir les commentaires

2019-08-08T06:00:00+02:00

Le plus fou des deux de Sophie BASSIGNAC

Publié par Tlivres
Le plus fou des deux de Sophie BASSIGNAC

Le bal de la #RL2019 de septembre se poursuit avec le tout nouveau roman de Sophie BASSIGNAC « Le plus fou des deux » dont je vous livre les toutes premières lignes


Jamais je ne serais allée voir ce blockbusteur américain autrement que contrainte et forcée. Et forcée, je l’étais. Il y avait même urgence. Mon ami Dominique André avait travaillé sur les effets spéciaux de ce gadget hollywoodien et nous devions nous retrouver quelques jours plus tard à l’occasion d’un colloque. Je ne pouvais décemment pas me rendre à notre rendez-vous et lui dire que je n’avais pas encore vu Venus backwards, le film de sa vie qui, depuis deux mois, enfiévrait la capitale à la manière d’une maladie contagieuse.

Sortie en librairie le 21 août.

Voir les commentaires

2019-08-07T06:00:00+02:00

Une joie féroce de Sorj CHALANDON

Publié par Tlivres
Une joie féroce de Sorj CHALANDON

Monsieur Sorj CHALANDON en personne participe au bal de la #RL2019 de septembre. Il nous revient avec "Une joie féroce" chez Grasset, un roman haletant comme il a le talent d'en écrire.

A J-7 de la sortie officielle en librairie, vous comprendrez que je ne vous en dise pas beaucoup plus que les premières lignes...


J'ai imaginé renoncer. La voiture était à l'arrêt. Brigitte au volant, Mélody à sa droite, Assia et moi assises sur la banquette arrière. Je les aurais implorées. S'il vous plaît. On arrête là. On enlève nos lunettes ridicules, nos cheveux synthétiques. Toi, Assia, tu te libères de ton voile. On range nos armes de farces et attrapes. On rentre à la maison. Tout aurait été simple, tranquille. Quatre femmes dans un véhicule mal garé, qui reprendrait sa route après une halte sur le trottoir.

Mais je n'ai rien dit. C'était trop tard. Et puis je voulais être là.

Promis, le 14 août, je vous en dirai beaucoup plus !

Voir les commentaires

2019-08-06T06:00:00+02:00

Où bat le cœur du monde de Philippe HAYAT

Publié par Tlivres
Où bat le cœur du monde de Philippe HAYAT

Le bal de la #RL2019 se poursuit avec le tout dernier roman de Philippe HAYAT « Où bat le cœur du monde » publié chez Calmann Lévy dont je vous livre les quelques premières lignes


Il courait dans la maison. Derrière chaque porte, il ramassait un morceau de pain. Son père le suivait : Cherche bien, Darius ! J’en ai caché partout.
Dans la cour, il fit un tas de ce qu’il avait trouvé. Sa mère alluma un feu et murmura : Ce soir est différent des autres soirs. A côté d’elle, il regardait le pain brûler. Elle ajouté : en Egypte, nos ancêtres se privaient de tout. A nous de nous en souvenir.
La table était dressée pour le repas de la Pâque. Les voisins vont arriver, va te changer, Darius.
Elle lui posa la main sur le front : Dans trente minutes…
Trente minutes, Darry.
Darry, tu m’entends ?

Il ouvrit les yeux. Ses parents avaient disparu.

Rendez-vous en librairie le 14 août pour sa sortie officielle !

Voir les commentaires

2019-08-03T06:00:00+02:00

Les veilleurs de Sangomar de Fatou DIOME

Publié par Tlivres
Les veilleurs de Sangomar de Fatou DIOME

Petit avant-goût de cette rentrée littéraire de septembre 2019 avec les premières lignes du tout dernier roman de Fatou DIOME : 


Gospel ou fado ? Seigneur, quel chant ramène les morts ? Le coeur de Coumba ne murmurait plus que lamento. Mais à quoi bon réveiller le maestro Bach ? Même son violoncelle ne saurait tout dire du manque ! Alors, silence. Surtout pas d'oratorio, trêve de prières ! Combien de maréees faut-il à Neptune pour rendre ceux qu'il retient loin des leurs ? Les bras de Coumba réclamaient Bouba.

Sortie en librairie le 21 août prochain !

Voir les commentaires

2019-08-02T06:00:00+02:00

Les guerres intérieures de Valérie TONG CUONG

Publié par Tlivres
Les guerres intérieures de Valérie TONG CUONG

Après Lenka HORNAKOVA-CIVADE, j'invite Valérie TONG CUONG à poursuivre le bal de la rentrée littéraire. Elle nous revient avec "Les guerres intérieures", son tout dernier roman dont je vous livre ces quelques premières lignes : 


Il n'a plus ressenti une telle excitation depuis longtemps, une énergie belliqueuse qui balaie ses regrets, la sensation enivrante que son jour de chance est venu, le délivrant d'une vie de frustrations. Il l'a tant attendu, essuyant les échecs et les humiliations lors des castings, les commentaires narquois sur son manque de charisme, sa voix trop aiguë et son C.V. d'acteur de seconde zone - cela malgré sa participation à une série télévisée de qualité qui a vu s'envoler les audiences de la chaîne.

Rendez-vous vous est donné le 21 août 2019 en librairie pour un thriller psychologique qui, après vous avoir enflammé.e, vous fera froid dans le dos ! Je vous en dirai aussi beaucoup plus ce jour-là. A très vite maintenant ! 

Voir les commentaires

2019-08-01T06:00:00+02:00

La symphonie du Nouveau monde de Lenka HORNAKOVA-CIVADE

Publié par Tlivres
La symphonie du Nouveau monde de Lenka HORNAKOVA-CIVADE

Quoi de mieux que d'ouvrir le bal de la rentrée littéraire de septembre 2019 en musique ?

Tout l'honneur me revient d'en dérouler le tapis rouge et d'inviter Lenka HORNAKOVA-CIVADE à le fouler de ses pas ! De la plume de cette écrivaine, je suis devenue une inconditionnelle. Trois romans, trois coups de coeur.

Mais vous comprendrez qu'aujourd'hui je ne puisse vous dévoiler plus que les quelques premières lignes de "La symphonie du Nouveau monde" :


- Aurais-je au moins droit au tribunal ?
- Quelles étaient vos activités là-bas en 1940 ?
- Multiples. Pouvez-vous préciser votre question ?
- En France, quels étrangers fréquentiez-vous ?
- Il y en avait beaucoup. Mais je voyais des Français, surtout des Français.
- Camarade Vochoc je précise : avec quelles personnes as-tu travaillé en France ?
- Diverses. J'aurais beaucoup d'anecdotes à vous raconter.
- Tu te crois dans une soirée mondaine ? Au cabaret avec tes amis capitalistes ?
Dehors, l'après-midi pragois de fin septembre n'avait rien de frivole. Dans sa tête, le prévenu Vladimir Vochoc faisait le point sur la situation.

Rendez-vous le 29 août prochain en librairie. Promis, ce jour-là, je vous en dirai beaucoup plus !

Voir les commentaires

2019-06-27T06:47:56+02:00

Le baiser de Gustav de Martine MAGNIN

Publié par Tlivres
Le baiser de Gustav de Martine MAGNIN

Ma #citationdujeudi est extraite du dernier roman de Martine MAGNIN publié aux éditions Pierre PHILIPPE : "Le baiser de Gustav", un roman éblouissant, d'une sensibilité à fleur de peau.

L'artiste peintre, Klimt, est invité par l'écrivaine dans le quotidien de Lucie naviguant entre rêve et réalité. 

Les destins se croisent, les histoires s’entremêlent, la chute est magistrale !

Le tout servi par une plume profondément émouvante, les mots sont tendres, les phrases belles, le propos lumineux, l'écrivaine nous met, le temps d'une lecture, sous perfusion. 

Voir les commentaires

2019-06-20T12:28:24+02:00

Les heures solaires de Caroline CAUGANT

Publié par Tlivres
Les heures solaires de Caroline CAUGANT

Il y a des coups de coeur que l'on ne se lasse pas de partager et puisque, depuis le début de la semaine, je vois la vie en bleu, j'extrais ma #citationdujeudi du magnifique roman de Caroline CAUGANT, "Les heures solaires", publié chez Stock dans la collection Arpège.

Outre l'histoire ancrée dans des secrets de famille, des affaires de filiation entre femmes et de mémoire transgénérationnelle, autour d'un personnage, Billie, éminemment romanesque, il y a la beauté de l'écriture, une plume prodigieuse, parfaitement maîtrisée dans une construction ô combien structurée. La narration fait alterner les personnages et les temporalités, sème le doute, entretient le mystère jusqu'à la chute, juste éblouissante. 

"Les heures solaires", c'est un roman initiatique qui dévoile l'immense talent de Caroline CAUGANT.

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog