Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-06-14T07:00:40+02:00

Vive les vacances !

Publié par

Comme l'année dernière,

mêmes dates,

même destination,

la Corse !

Arrivée à Ajaccio, mais cette fois-ci, direction le Cap Corse.

Je vous retrouve en juillet...

Vive les vacances !

Voir les commentaires

2015-06-13T17:08:41+02:00

1000 visiteurs sur le blog !!!

Publié par
1000 visiteurs sur le blog !!!

WOUAOU !!!

ça y est, le 1000è visiteur ou la 1000è visiteuse

s'est présenté-e sur

 

T Livres ? T Arts ?

 

Tout ça

en tout juste 6 mois,

INCREDIBLE !!!

 

Mille (c'est d'actualité !) Mercis

à toutes celles et à tous ceux

qui sont déjà passé-e-s par là !!!

 

Voir les commentaires

2015-06-13T07:00:58+02:00

Le cahier de Leïla de Valentine GOBY

Publié par

Je vous ai parlé de l'album "Le rêve de Jacek", un adolescent d'origine polonaise installé dans le Nord de la France dans les années 1930.


Je vous présente maintenant "Le cahier de Leïla" qui fait partie de cette même collection "Français d'ailleurs" destinée aux enfants de 9 à 13 ans.


J'avoue que je me suis autorisée sa lecture et j'ai beaucoup apprécié.


Là, il s'agit de l'itinéraire d'une jeune algérienne arrivée en France au début des années 1960. Leïla, elle, fait partie d'un autre mouvement migratoire, celui de nombreux hommes et femmes arrivés d'Algérie. Pour eux, une destination : Billancourt ; une activité : la production de voitures. Tous les hommes, les pères, les fils, y sont employés.


Ils puent le caoutchouc, la poussière, la peinture. P. 6

Autre époque, autre culture, autre parcours, mais toujours ces sentiments d'exclusion, ces difficultés à s'intégrer dans un pays qui a sa propre langue, sa propre organisation, ses propres codes.


J'ai apprécié dans cet album de vivre une expérience au féminin et aussi, de découvrir ce que furent les usines Renault, ce mouvement d'industrialisation qui a lui aussi marqué l'Histoire de la France.

Je vous conseille ces albums jeunesse très documentés et qui donnent quelques repères d'un passé qui participe, sans aucun doute, à ce qu'est notre société aujourd'hui...

Voir les commentaires

2015-06-12T06:00:39+02:00

Le rêve de Jacek de Valentine GOBY

Publié par

Valentine GOBY, je l'ai rencontrée sur le Salon du Livre de Paris cette année. Elle venait de revevoir le prix littéraire des lycéens d'Ile-de-France pour "Kinderzimmer" que j'ai ramené dans mon sac à dos bien sûr...


Cette écrivaine, une femme au large sourire, dynamique et pleine d'énergie, est l'auteure d'une collection de docu-fictions sur l'histoire de l'immigration en France : "Français d'ailleurs".


Je viens de lire "Le rêve de Jacek". Un jeune homme d'origine polonaise arrive en France dans les années 1930. Il fait partie de la grande vague d'immigration des Polonais. Pour eux : une destination, les corons du Nord ; une activité : la mine. Jacek qui vit au milieu des siens à Dourges, rêve de la mine dans laquelle seuls les hommes ont le droit de descendre. Mais c'est sans compter le pouvoir de sa mère de freiner cette descente dans le puits qui a déjà fait mourir tant d'hommes pour un salaire de misère.


Cet album jeunesse est très bien construit, avec des textes imprimés sur des pages d'écoliers ponctuées de citations pour mémoriser l'essentiel et d'illustrations. Il retrace les mouvements de populations, les difficultés d'intégration des migrants, les souffrances liées à l'exil, aux conditions de travail et de vie... à travers 2 générations (celle des parents et celle d'un jeune adolescent).


Ecrit et illustré en partenariat avec la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration, il s'achève par un dossier très documenté sur l'immigration polonaise en France. De quoi découvrir une page de l'Histoire de notre pays d'une manière originale !


C'est un formidable outil pédagogique pour aborder des sujets qui ne cessent d'interroger notre société.

Voir les commentaires

2015-06-11T14:21:54+02:00

Check-Point de Jean-Christophe RUFIN

Publié par

Je n'y avais pas prêté attention et pourtant, ces derniers temps, je n'ai fait confiance qu'à des auteurs fétiches : Sandrine COLLETTE, Michel BUSSI et maintenant Jean-Christophe RUFIN.


Lui, il est époustouflant ! Il change de registre comme de chemise, et ça lui va bien !


Qu'il s'agisse de romans historiques, de romans d'anticipation, de récits de vie, d'essais, chaque fois, son talent excelle.


Son dernier roman, c'est un thriller organisé autour d'un convoi humanitaire. 4 garçons et 1 fille se lancent dans l'aventure en 1995, direction la Bosnie, pays alors en guerre. 2 camions chargés de marchandises vont parcourir un itinéraire semé d'embûches. Entre les reliefs méconnus et les check-points aléatoires, les émotions sont fortes. Et si tous sont "recrutés" par une même ONG, leurs motivations se distinguent. Elles ne tarderont pas à se dévoiler, pour le meilleur et pour le pire...


Là encore, le genre de ce livre nécessite que j'en dise le moins possible !


Sachez toutefois que j'ai passé un très agréable moment de lecture avec du suspense, des surprises, mais aussi, la découverte de l'humanitaire d'aujourd'hui dont le portrait brossé par Jean-Christophe RUFIN est sans concession. Ce roman pose d'excellentes questions me semble-t-il...


Qu'en pensez-vous ?

Voir les commentaires

2015-06-08T06:10:44+02:00

Nymphéas noirs de Michel BUSSI

Publié par
Nymphéas noirs de Michel BUSSI

Michel BUSSI,


* c'est : "Un avion sans elle", "Ne lâche pas ma main", "N'oublier jamais",


* c'est aussi "Gravé dans le sable" que je n'ai pas encore lu,


* c'est enfin "Nymphéas noirs", ce roman paru en 2011, qui a reçu cinq prix littéraires et que ma fille m'avait chaudement recommandé, j'ai suivi son conseil, et j'ai bien fait !

Nous voilà à Giverny, le village de Monet, ses jardins, sa maison. Les tableaux impressionnistes nous donnent à voir une campagne fleurie, bucolique, où l'on aurait envie de se promener, de flâner en toute quiétude, ou presque...


Michel BUSSI a choisi ce cadre tant convoité par les touristes (y compris à l'excès !) pour nous donner des sueurs froides, nous faire peur et haleter autour d'affaires pas très claires.


Tout tourne autour de trois femmes :


La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. [...] La première habitait dans un grand moulin au bord d'un ruisseau, sur le chemin du Roy ; la deuxième occupait un a ppartement mansardé au-dessus de l'école, rue Blanche-Hoschedé-Monet ; la troisième vivait chez sa mère, une petite maison dont la peinture aux murs se décollait, rue du Château-d'eau. P. 13

Vous avez envie de savoir ce qui unit ces trois destins ?


Et bien, lisez : "Nymphéas noirs".


Ce roman fait partie de ceux dont il ne faut pas trop en dire pour laisser aux lecteurs le plaisir de la découverte.


Pour celles et ceux qui ont aimé un roman de BUSSI, rassurez-vous, il est signé, et avec talent.


J'ai adoré !

Voir les commentaires

2015-06-06T15:55:27+02:00

Six fourmis blanches de Sandrine COLLETTE

Publié par
Six fourmis blanches de Sandrine COLLETTE

Très belle rencontre de l'auteure de 3 romans noirs : "Des noeud d'acier", "Un vent de cendres" et "Six fourmis blanches" samedi matin au Café Littéraire des Justices à Angers (ça fait une semaine déjà, je patine sur le blog en ce moment !!!).


Son dernier roman fait la part belle à 2 histoires distinctes qui s'uniront progressivement... à la vie à la mort !


Il y a Mathias, cet homme d'Albanie qui passe son existence à perpétuer les rituels de son peuple enseignés par son grand père, aujourd'hui décédé. Il sacrifie des chèvres pour chasser les mauvais esprits et porter bonheur aux nouveaux nés, aux nouveaux mariés... Avec ses osselets, il identifie la bête qui "l'appelle". Mais un jour, les osselets lui résistent, impuissants à désigner celle qui devrait éloigner le diable de la famille Carche, une famille puissante du village.

Et puis, il y a Lou et Elias, un couple de jeunes amoureux. Ils se sont rencontrés à Bologne lors de leurs études. Elle est paysagiste, lui est ostéopathe. Un trecking test en montagne leur est offert, en Albanie justement.

Trois jours d'un mois de mars radieux et gelé, pour découvrir la montagne comme nous ne l'avons jamais vue, pas sur les pistes à touristes de base, mais à travers les chemins abrupts et glacés qui mènent sur les crêtes et qui sont d'habitude réservés aux randonneurs chevronnés. Page 23

Lou et Elias font connaissance avec Arielle et Lucas, Etienne et Marc, leurs compagnons d'aventure. C'est Vigan, leur guide, qui va repérer le risque le premier :

Le ciel est blanc là bas. Page 66

Vous imaginez la suite... enfin non, vous ne pouvez pas !


Parce que Sandrine COLLETTE a de l'imagination et que le rythme et le suspense sont 2 valeurs qu'elle travaille ardemment pour un résultat d'altitude !


Cette écrivaine, je l'ai découverte avec "Un vent de cendres", j'avais beaucoup aimé. De nombreuses images sont encore gravées dans mon esprit bien que sa lecture date un peu maintenant. C'est souvent là le signe d'un bon crû. Et quand il s'agit de vendanges, le terme est à propos !


J'ai beaucoup aimé "Six fourmis blanches" aussi. Peut-être l'attrait du trecking mais aussi le côté irrationnel, spirituel, de la montagne et des rites, la magie des lieux et des traditions...


J'ai aussi beaucoup apprécié Sandrine COLLETTE au gré de cette rencontre. Pas moins de 2h30 à échanger sur son style d'écriture, son inspiration... C'est assurément "une très belle personne", une femme spontanée, nature, sans chichi, authentique quoi ! Et je ne vous dévoile pas la dédicace... rien à voir avec ce qu'elle aurait pu écrire sur un salon où les lecteurs se suivent et se ressemblent, ou pas !!!


Vivement la parution de son 4ème roman !


Très beau souvenir d'un samedi matin au milieu des livres, et des passionnées de livres !!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog