Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2015-05-28T05:24:07+02:00

Buvard de Julia KERNINON

Publié par

Une fois n'est pas coutume, je vous livre la 4ème de couverture :


"Cela ressemble à quoi, un écrivain ? Quand Lou passe pour la première fois la porte de Caroline N. Spacek, il ne connaît d'elle que ses livres. D'ailleurs, il ne comprend pas pourquoi elle a accepté de le recevoir, lui, le simple étudiant. À 39 ans, Caroline N. Spacek vit recluse dans la campagne anglaise, après avoir connu une gloire précoce et scandaleuse. Enfant terrible de la littérature, ses premiers romans ont choqué par la violence de leur univers et la perfection de leur style. Issue d'un milieu marginal, elle a appris très jeune à combattre, elle a aussi appris à fuir.


Mais Lou va l'apprivoiser. Alors ensemble, durant un été torride, ils vont reconstruire une trajectoire minée de secrets."

Vous vous dites que ça commence bien... si je n'arrive pas à résumer le roman, et vous aurez raison. En fait, j'ai lu ce roman avec plaisir mais sans plus !


Il y a bien ces 2 êtres qui se retrouvent à huis clos, ces 2 personnes marquées par une enfance douloureuse dont les souvenirs resurgissent au gré des échanges.


Il y a bien la relation au corps et le parallèle fait avec les mots :

Je l'écoutais parler et il me touchait - avec des mots - moi qui n'avais jusqu'ici été touchée que par des mains. Je voulais tout comprendre. Je voulais entrer dans son monde et pouvoir me fondre à mon tour dans l'impeccabilité des phrases. [...] Alors, petit à petit, je me suis mise à parler à mon tour. P. 55

Il y a bien une écriture agréable, fluide, mais qui ne m'a pas tenue en haleine.


Bref, je pense être passée à côté !


Je ne vais donc pas en faire des tonnes mais juste vous donner mon classement pour le Prix Cezam 2015, "Le dernier gardien d'Ellis Island" de Gaëlle JOSSE reste définitivement mon favori !


* De père légalement inconnu de Françoise CLOAREC

* Le complexe d'Eden Bellwether de Benjamin WOOD,

* Le liseur du 6h27 de Jean-Paul DIDIERLAURENT,

* L'oubli de Emma HEALEY.

* Buvard de Julia KERNINON

Voir les commentaires

2015-05-25T16:46:23+02:00

La loi du marché de Stéphane BRIZE

Publié par
La loi du marché de Stéphane BRIZE

avec Vincent LINDON, Yves ORY, Karine De MIRBECK...


Synopsis


À 51 ans, après 20 mois de chômage, Thierry commence un nouveau travail qui le met bientôt face à un dilemme moral. Pour garder son emploi, peut-il tout accepter ?


Mon avis


Je suis une inconditionnelle de Vincent LINDON ! Vous comprendrez que j'aille voir ses films, légèrement conditionnée...


Si j'avais pris le temps de rédiger ce billet en sortant de la projection du film samedi soir, j'aurais pu paraître originale... mais en passant après la clôture du festival de Cannes avec le prix remis à Vincent LINDON pour la meilleure interprétation masculine, je peux comprendre que je n'ai pas beaucoup de succès !

La loi du marché de Stéphane BRIZE

Pour autant, je vous livre mon avis, peut-être que certain-e-s souhaitent lire des billets publiés par des spectat-eur-rice-s anonymes pour être convaincu-e-s de réserver leur place...


Donc, je me lance !

Personnellement, et à plusieurs reprises pendant le film, je me suis posée la question de ce que je regardais : un film ? un documentaire ? tout ça pour vous dire que Vincent LINDON interprète parfaitement le rôle au point de nous laisser penser qu'il incarne une réalité vécue par le comédien.

J'ai beaucoup aimé le scénario aussi qui met en image une famille soudée, simple, belle, avec des valeurs préservées... jusqu'où ? vous ne le saurez qu'en allant voir le film !

Alors, pour que ce billet ait un brin d'utilité, je vous réoriente vers quelques sites faisant la part belle à ce film social :

Réécoutez "Lindon sans concession" chez Augustin TRAPENARD dans Boomerang

Lisez l'article de Télérama “Le confort m'angoisse, j'ai choisis l'intranquillité"

Bref, pour ne pas mourir idiot-e-s, courrez voir ce film !

Voir les commentaires

2015-05-24T14:02:38+02:00

Bouche à oreille à Bouchemaine

Publié par
Bouche à oreille à Bouchemaine

Promenade à vélo, en bord de Loire, ce matin, avec des ponctuations musicales... Le décor est magique, les mélodies envoûtantes, un petit plaisir insolite pour ce dimanche matin !

Bouche à oreille à BouchemaineBouche à oreille à Bouchemaine
Bouche à oreille à Bouchemaine
Bouche à oreille à BouchemaineBouche à oreille à Bouchemaine

Et pour finir, Jazz for Kids fait intervenir des jeunes talents du Conservatoire à Rayonnement Régional d'Angers, des jeunes qui promettent, c'est certain... Bravo !

Bouche à oreille à Bouchemaine

Finalement, ça m'a donné envie d'y retourner... pas vous ?

Tout le programme est en ligne, il en reste encore pour tous les goûts d'ici la clôture demain !

Peut-être à tout à l'heure...

Voir les commentaires

2015-05-20T21:17:15+02:00

Femmes de sang par la Compagnie Les Clandestins d'Odile AZAGURY

Publié par
Femmes de sang par la Compagnie Les Clandestins d'Odile AZAGURY

Hier soir, c'était le dernier spectacle de mon abonnement au THV de Saint Barthélemy d'Anjou et je dois dire que j'ai terminé l'année en beauté !


Au programme, un spectacle de danse : "Femmes de sang". Déjà, le titre est tout un programme...


Sur scène : 2 femmes dont les corps évoluent au gré de mélodies musicales. En 1ère partie, quelque chose de plutôt doux, quelques notes de piano, de violon... en 2ème partie, un rythme très surprenant, électrique !


Les costumes : 2 robes rouges, monumentales, majestueuses, vaporeuses, avec lesquelles une tension permanente des corps des danseuses s'exerce. Ces robes de soie de 5 m de diamètre tantôt se câbrent, tantôt s'effondrent. Au gré d'un subtil mouvement, elles peuvent onduler comme se gonfler. Il faut tout le talent de Delphine PLUVINAGE et Alexandra NAUDET pour en assurer la maîtrise. Résultat époustouflant !


Ces robes rouges ont toute une histoire. Alors que la chorégraphe sortait d'un traumatisme, Pascale ROBIN, costumière, lui crée cette robe, rien que pour elle, histoire de lui permettre de recontruire son corps, son esprit aussi. Odile AZAGURY nous dévoile ses premiers instants dans cette tenue, le plaisir d'en découvrir les mouvements, les soubresauts, les caprices aussi. L'imagination fera le reste. A la sortie, c'est le spectacle "Anna" que jouera en solo Odile AZAGURY.


Et puis, happée par l'attrait du collectif, Odile AZAGURY crée un duo, formidablement interprété par les 2 danseuses qui se complètent parfaitement sur scène. Leurs corps sont différents à l'image de la couleur de leurs cheveux !


Je vais garder un excellent souvenir de cette soirée !

Voir les commentaires

2015-05-15T20:54:40+02:00

De père légalement inconnu de Françoise CLOAREC

Publié par

Hasard des choix de lectures, "Chemins" de Michèle LESBRE et "De père légalement inconnu" de Françoise CLOAREC traitent de cette même quête d'origine avec cette singularité de la recherche du père !


Il n'aura pas fallu, pour Camille, plus qu'un parfum de rouge à lèvres essayé sur Paris pour que ressurgissent avec une violence inouie les souvenirs d'une soirée passée avec sa mère en ao dai blanc satiné, cette tenue traditionnelle vietnamienne.


Depuis une quarantaine d'années, Camille est en quête de son père. Sa mère, Thi Vien, est décédée depuis 10 ans maintenant. Elle est partie avec son secret. Camille a déjà mené de nombreuses enquêtes mais qui, malheureusement, n'ont jamais abouti. Son fils lui conseille d'explorer une dernière piste avant d'abandonner...

De père légalement inconnu de Françoise CLOAREC

Autant vous le dire tout de suite, ce roman est un coup de coeur. Dès les premières pages, j'ai été captivée par la quête de cette femme sur les traces de son histoire personnelle qui donne un éclairage éblouissant sur l'Histoire de France.

Remontons au début des années 1940, le Vietnam est encore une colonie française. Le Viet Minh, mouvement communiste, revendique l'indépendance de ce territoire à partir de 1945. La France y déploie alors ses forces armées, et bientôt, le conflit prend la dimension d'une véritable guerre à laquelle les Français capituleront en 1954.


Entre-temps, des militaires, des hommes, vivent au contact des populations, en particulier des femmes. Des rapprochements s'opèrent, certains par la voie de la prostitution, d'autres par celle de l'amour. Des enfants naissent de ces relations avec un avenir méconnu que ce roman de Françoise CLOAREC a le mérite de dévoiler.


Je ne peux pas vous en dire beaucoup plus mais je voudrais vous inciter vivement à le lire parce que 3500 enfants ont vécu un parcours absolument ahurissant. N'oublions pas que ces enfants ont grandi et sont aujourd'hui des personnes âgées, ils sont certainement devenus parents, ils sont peut-être des grands parents, et c'est donc toute une filiation qui porte les traits de ce passé.


Dès les premières pages, j'ai été séduite par la plume de Françoise CLOAREC, une plume délicate, poétique, qui traite des sentiments avec pudeur et respect, à l'image de la mère de la narratrice.


C'est un roman qui donne à voir l'interculturalité, le mélange des genres, la difficulté des êtres à trouver des repères pour se construire, et l'importance des objets, des décors, des parfums, qui font la richesse de la vie quotidienne et imprègnent les individus jusqu'au plus profond d'eux-mêmes...

Le soir, Thi Vien lui raconte des histoires, contes et légendes. Pour Camille, le vietnamien est la langue de l'amour, celle qui berce son sommeil et ses rêves, celle qu'elle retrouve au réveil. Les mots sont liés à tout son être, à des essences, des saveurs, des effleurements, à la soie, à des brumes, aux scintillements d'une pluie. P. 79

De père légalement inconnu de Françoise CLOAREC

C'est aussi un roman qui s'attache à montrer que la vie d'enfants a reposé sur des choix réalisés par des hommes, qu'il n'y avait pas une seule position possible mais au moins 2 envisageables, que les femmes n'avaient alors pas de droit particulier dans le destin des fruits de leur propre chair. Décider c'est renoncer. Quand il s'agit d'avenir d'enfants, ces décisions ont des conséquences incommensurables qui se transmettent de génération en génération.


Cette écrivaine, je ne l'avais pas repérée par le passé, et pourtant, il s'agit de l'auteure de "La vie rêvée de Séraphine de Senlis", roman qui a été porté au cinéma par Martin PROVOST avec Yolande MOREAU !


Ce roman m'a profondément émue, j'en suis bouleversée.


Il fait partie de la sélection du Prix Cezam 2015. Je vais devoir revoir mon classement pour le glisser en 2ème place, juste derrière "Le dernier gardien d'Ellis Island" de Gaëlle JOSSE qui reste toujours mon choucou !


Voici donc mon classement actualisé :


1 Le dernier gardien d'Ellis Island de Gaëlle JOSSE,

2 De père légalement inconnu de Françoise CLOAREC

3 Le complexe d'Eden Bellwether de Benjamin WOOD,

4 Le liseur du 6h27 de Jean-Paul DIDIERLAURENT,

5 L'oubli de Emma HEALEY.

Voir les commentaires

2015-05-14T18:55:17+02:00

The cake around the corner

Publié par
The cake around the corner

De retour d'Angleterre, vous comprendrez que je sois sensible aux enseignes en Anglais... et j'en ai trouvé une installée sur Angers : The cake around the corner.

Et devinez quoi, il s'agit d'un salon de thé, "incredible".

En plus, le gérant s'appelle David d'Angers, de plus en plus incroyable !


C'est une toute nouvelle adresse sur Angers, un bébé d'une quinzaine de semaines environ.
La décoration est très originale, imaginée et réalisée par David ! Sur 2 niveaux, cette adresse est tout de suite accueillante, on a envie de se lover dans les gros coussins...


Vous souhaitez y boire un thé, il y en a d'excellents... Personnellement, j'ai craqué pour le Frenchtech Club et le Catfish Tearoom, 2 délices. Je crois que je vais y retourner bientôt pour découvrir le Joachim du Bellay (seulement humé mais c'est déjà tout un programme !).


Il y a aussi des gâteaux faits maison, délicieux.

The cake around the corner

Et enfin, il y a un brunch qui me tenterait bien pour un de ces dimanches...


Alors ? On s'y retrouve ?

Voir les commentaires

2015-05-13T21:05:58+02:00

Chemins de Michèle LESBRE

Publié par

Chemins, c'est le dernier roman de Michèle LESBRE et comme vous connaissez mon attachement à cette écrivaine, vous ne serez pas étonné-e-s de me voir satisfaite de cette lecture même si...


"J'ai trois ans. Un homme qui me paraît immense entre dans la minuscule cuisine de l'appartement rue du Souci à Poitiers, me prend dans ses bras, je ne l'ai jamais vu. Ma mère me demande de l'appeler papa. C'est mon père. C'est là que tout commence."


C'est là que tout commence et pourtant, la narratrice attendra d'avoir 50 ans de plus pour remonter le fil des souvenirs, retourner sur les traces de son enfance, de ces moments de complicité avec sa mère, son père...


La narratrice se saisit d'une image insolite, celle d'un homme lisant "Scènes de la vie de bohème" de Henry MURGER, ce livre que lisait son père...


Cette femme est en errance, elle déambule au gré de la résurgence des souvenirs et des rencontres aléatoires qui se présentent à elle.


Dans ce roman, la Loire occupe une place très importante, la nature également. Ces éléments renforcent encore la solitude de la narratrice et sa capacité à se ressourcer dans cet univers.
Le titre est au pluriel et c'est bien tout un panel de chemins que nous offre Michèle LESBRE avec son tout dernier roman. Il n'y a pas une vérité mais tout un champ de possibles que les lecteurs peuvent explorer au gré de leurs envies. Rien n'est jamais défini, tout laisse à penser que...


Ce n'est pas le meilleur des romans de Michèle LESBRE mais cette quête du père, des origines... a su capter mon attention.

Voir les commentaires

2015-05-10T23:10:17+02:00

Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Publié par

C'est le 1er mai, le jour de mon anniversaire, nous nous envolons pour Manchester, là où nous attendent des amis. Ils nous réservent un très beau week-end prolongé !

A peine arrivés, direction le coeur de Manchester où une table est réservée dans un tout nouveau restaurant, très branché, "The gathering of strangers".

Qui a dit que les Anglais n'avaient pas une cuisine raffinée ?

Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Ensuite, direction "The Royal Exchange Theatre" où des places étaient réservées pour la pièce "The Rolling Stone" de Chris URCH.

Deux jeunes garçons s'aiment mais voilà, l'histoire se passe en Ouganda, là où l'homosexualité est un crime passible de peines de prison.

Après un temps d'adaptation à la langue anglaise, la 2ème partie s'est révélée très forte en émotion. Assurément, un bon choix !

Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Le lendemain matin, réveil en douceur avec une vue sur un jardin typiquement anglais...

Breakfast traditionnel autour de "cup of tea", bien sûr !

On prend la direction de "Rufford Old Hall", une très belle propriété qui fait partie du National Trust. Elle date de plus de 500 ans et regorge de trésors, tant en termes de mobilier que de toiles de maîtres. Il en est une d'ailleurs, passée quasiment inaperçue, et dont une grande partie de l'oeuvre y est exposée depuis 1989. Il s'agit d'Ellen STEVENS. Cette femme a peint des collections de fleurs à l'image d'herbiers, des pages entièrement dédiées à telle ou telle espèce avec un souci du détail extrême.

Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Et les jardins sont absolument magnifiques...

Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015

J'allais oublier le salon de thé ! En fait, ce n'est pas tant le thé qu'il convient de retenir, mais plutôt les "cakes", délicieux...

Nous ne sommes pas très loin de la côte. Alors, direction Crosby Beach pour y découvrir "Another place", une création d'Antony GORMLEY qui repose sur une centaine de silhouettes métalliques, face à la mer, disposées sur la plage comme autant d'individus scrutant l'horizon.

Antony GORMLEY a fait un moulage de son propre corps pour le réaliser en grand nombre.

Une création artistique hors norme qui évolue au rythme des marées, à voir !

Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Notre deuxième journée s'achève avec un dîner entre amis... histoire de constater à quel point notre niveau d'anglais est pitoyable !

Le lendemain, réveil en douceur, on commence à prendre nos repères...

Ensuite, c'est reparti pour une visite du National Trust avec "Dunham Massey", une immense propriété convertie d'avril 1917 à février 1919 en hôpital militaire. 282 soldats y ont bénéficié de soins.

On a pu assister à une visite théâtralisée, de quoi animer notre déambulation, au milieu de nombreux trésors. De très nombreuses toiles y sont exposées.

Personnellement, j'ai été particulièrement impressionnée par le parcours de Lady Jane GREY qui a été infirmière volontaire pendant cette période. Elle n'avait alors que 18 ans.

Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Les jardins y sont d'un romantisme incroyable...

Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015

A proximité immédiate, il y a un immense parc où l'on peut voir des cerfs et autres daims, un magnifique lieu de promenade !

Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Notre journée s'achève après de belles découvertes et un bon bol d'air !

Dernier jour, on se lève avec le soleil, complètement inespéré.

Au programme, breakfast en extérieur et bain de soleil, "incredible".

Histoire de se dégourdir les jambes, on part pour "Rivington park". On se retrouve au milieu des bois, un lieu de promenade très plaisant. D'ailleurs, les propriétaires de chiens le connaissent bien. Ils s'y sont tous donnés rendez vous !

Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Pause goûter, là on se régale !!! C'est le dernier jour, c'est fête...

Escapade au Royaume Uni, mai 2015Escapade au Royaume Uni, mai 2015
Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Petit détour par Bolton avant de rentrer. Le paysage est presque lunaire... et la vue, imprenable ! On se croirait au bout du monde... d'ailleurs, on est obligé de revenir sur nos pas !

Escapade au Royaume Uni, mai 2015

Notre séjour s'achève. Pour profiter de notre dernière soirée, on s'installe autour d'un "firepit", de quoi nous permettre d'attendre la tombée de la nuit sans souffrir du froid...

Excellent séjour, c'est sûr, on reviendra !!!

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog