Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-01-26T11:45:00+01:00

Gabrielle CHANEL, les années d'exil de Marie FERT

Publié par Tlivres
Gabrielle CHANEL, les années d'exil de Marie FERT

Editions Slatkine

De Gabrielle CHANEL, j'avoue, je ne connaissais que le côté pile, l'icône de la haute couture, la créatrice de mode, le parfum Chanel N° 5, auquel Marylin MONROE assura une promotion insoupçonnée en révélant à la presse que chaque matin elle se pare de quelques gouttes de la délicate fragrance, la joaillerie, bref, la version grand public dans laquelle il est de bon ton de briller dans les salons, l'univers du luxe, quoi !

Tout le monde se souvient de la petite robe noire. Gabrielle CHANEL osait à l'époque revisiter le corps de la femme en masquant les lignes de son corps dans une couleur habituellement portée pour le deuil.

Elle est aussi à l’origine des tenues en jersey et en tweed, des bains de soleil...

Son caractère bien trempé supporte mal la concurrence infligée notamment par Elsa SCHIAPARELLI, proche des surréalistes, dont la renommée s’envole avec la création de la longue robe blanche sur laquelle Salvador DALÍ peint un homard et un brin de persil. L’italienne s’aventure sur le champ des parfums aussi, on se souvient de « Shocking » au flacon sulfureux.

Gabrielle CHANEL rivalise d’ingéniosité, elle crée le « tailleur Chanel » avec sa veste courte, rendu tristement célèbre lors de l'assassinat de John FITZGERALD KENNEDY, son épouse, Jackie, le portait ce jour-là.

La transition est presque toute trouvée avec le côté face, celui moins reluisant d'une femme antisémite complotant avec le régime nazi sur fond de seconde guerre mondiale. C'est à cette époque qu'elle se lance dans la reconquête du parfum portant son nom, en réalité propriété d'une famille juive, les Wertheimer.

Ce livre est un documentaire inspiré de foisonnantes archives, savamment référencées.

Le propos n'a pas vocation à juger mais bien à rendre compte du portrait d'une femme d'exception et du croisement de son itinéraire personnel avec une époque noire de la grande Histoire.

Quelques mots de sa vie. Elle est née en 1883 à Saumur, elle vit une enfance meurtrie par la mort de sa mère quand elle n’a que 12 ans, elle est ensuite abandonnée par son père. Aux origines modestes, la jeune femme vit des relations amoureuses douloureuses, marquées par le chagrin de la disparition de ses prétendants. Par leur intermédiaire, elle entre pourtant dans les sphères du luxe parisien. Indépendante et déterminée, Gabrielle CHANEL fait fructifier sa fortune et se nourrit d’un carnet d’adresses particulièrement utile, y compris dans les moments les plus troubles de son existence. Si elle réussit à échapper aux griffes de la justice française en 1944, il semble qu’elle doive son salut à Winston CHURCHILL lui-même, en contrepartie d’informations compromettantes bien gardées sur des personnalités de la haute société. Elle décède, sans descendance, sa succession est assurée par Karl , un styliste allemand. Son dernier souffle intervient à l'âge de 71 ans dans sa chambre du Ritz qu’elle occupait depuis 1937. Elle est enterrée dans le cimetière du Bois-de-Vaux en Lausanne en Suisse.

Je n'ai pas l'habitude de lire des documentaires mais la vie des femmes célèbres du XXème siècle m'intéressent tout particulièrement. C'est avec plaisir que j'ai exploré l'existence de Gabrielle CHANEL et cette face cachée bien sûr, celle qui suscite la curiosité et mérite que l'on s'y attarde un peu pour avoir une approche qui soit la plus juste possible du personnage.

Dans un style journalistique, son registre de prédilection, Marie FERT offre quelques clés de lecture sur les années d’exil de Gabrielle CHANEL en Suisse, le lieu de sa dernière résidence. 

 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog