Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2019-01-22T07:00:00+01:00

Les heures solaires de Caroline CAUGANT

Publié par Tlivres
Les heures solaires de Caroline CAUGANT

Stock - Arpège

Dans la toute nouvelle collection Arpège aux éditions Stock, Caroline LAURENT a offert une place de choix aux premiers romans qui le lui rendent bien. Il suffit d'ouvrir "Les heures solaires" de Caroline CAUGANT pour s'en convaincre. 

Dès les premières lignes, j'ai senti la pression m'envahir, l'étau se fermer sur moi, avec cet appel téléphonique venu perturber le quotidien de Billie. La trentaine, elle habite Paris. De son appartement, elle surplombe le cimetière du Père-Lachaise. Elle est artiste, elle dessine. Elle prépare une exposition et travaille avec acharnement, le calendrier est serré. Dans son univers, la portée des vues, l'intensité de la lumière, la présence des ombres sont autant d'éléments qui la font vibrer. Mais là, subitement, son tremblement  trouve sa cause ailleurs que dans sa passion. La Directrice de la résidence des Oliviers vient de lui apprendre la mort de sa mère, Louise, cette femme qu'elle n'a pas vue depuis des années. Avec ce décès, le passé, qu'elle s'était efforcée d'oublier, resurgit. Billie ne peut plus reculer, elle va retrouver V., le village de son enfance. Elle sait déjà que son château de cartes risque de s'écrouler, plus rien ne sera comme avant.

Ce première roman est un immense coup de coeur, je sors de cette lecture totalement habitée par le personnage de Billie. 

Je vous dis en quelques mots.

J'ai été captivée par ce roman et son côté foisonnant. Il déroule lentement le fil de la vie de trois femmes. Il y a Billie bien sûr. Elle fut longtemps appelée Bill par sa mère. Elle avait horreur de ce prénom, à moins que ça ne soit tout ce que sa mère représentait qui l'assaillait. Bill, c'était pour sa vie d'avant, celle menée jusqu'à ses 17 ans, jusqu'au jour où elle a quitté V. avec, pour seul bagage, un vulgaire sac à dos. Et puis, il y a Louise, la mère de Billie. Elle est morte noyée la veille de son anniversaire. Leur relation était faite de silences. Et avant elles, il y avait Adèle, la mère de Louise, la grand-mère de Billie. Dans les brumes de la seconde guerre mondiale, il y a l'amour, des enfants, la vie. A l'image de poupées russes, les destins de ces trois femmes s'entremêlent les uns les autres. Il y a la filiation qui les unit, il y une terrible malédiction aussi.


N’y a-t-il donc aucun refuge où enterrer les actes passés ? P. 125

J'ai été intimement touchée par l'effet des secrets de famille sur les différentes générations. A l'image de la première de couverture, ils agissent comme les ronds dans l'eau. Au plus près du lieu d'impact, il y a ce léger frémissement à la surface. Et puis, au fur et à mesure que la distance s'accroît, la vaguelette prend de la force et devient aussi violente qu'une déferlante, emportant tout sur son passage, le corps et l'âme. Billie, hantée par ses fantômes, se retrouve confrontée à la réalité de ses origines. 


Comme l’eau de la rivière, les secrets enfouis se faufilent, même dans les creux les plus infimes. P. 235

Caroline CAUGANT est passionnée par la mémoire transgénérationnelle, par ce qui se transmet des parents aux enfants jusque dans leur inconscient. Elle en fait le sujet de son roman et l'explore avec talent.

Et puis, il y a cette relation d'amitié entre Bill et Lila. J'ai été profondément émue par les plaisirs d'enfant, l'espièglerie des deux petites filles, les jeux innocents, les journées passées sous le soleil de V. à s'amuser, à se baigner. L'écrivaine brosse minutieusement le portrait d'un paysage du sud de la France, d'un arrière-pays, qui lui aussi laisse une trace, infiniment charnelle, dans la mémoire de Billie, un peu comme si le territoire qui nous a vu naître nous marquait à jamais du sceau de son empreinte.


Le passé et le présent se mêlant dans un étrange ballet. P. 24

Mais le tableau n'aurait pas été complet sans l'invitation de la grande Histoire dans l'itinéraire de ces femmes, meurtries à jamais.

Et puis, j'ai été littéralement transportée par l'expression artistique, ce que les oeuvres disent des états d'âme de l'artiste au moment de leur création. L'approche technique de la discipline comme celle de la psychologie de la dessinatrice relèvent de l'expertise. La quête de liberté de Billie, son irrépressible besoin de connaître ses racines pour mieux s'en émanciper, sont autant d'éléments sur lesquels Caroline CAUGANT construit une puissante alchimie. 

Enfin, et c'est là toute la beauté de ce roman, il y a l'écriture, une plume prodigieuse, parfaitement maîtrisée dans une construction ô combien structurée. La narration fait alterner les personnages et les temporalités, sème le doute, entretient le mystère jusqu'à la chute, juste éblouissante. 

"Les heures solaires", c'est un roman initiatique qui dévoile l'immense talent de Caroline CAUGANT.

Quelle plus jolie pierre Caroline LAURENT aurait pu trouver pour la construction de sa fabuleuse collection ? Avec ce brillant premier roman, elle va prendre de la hauteur, se laisser pousser des ailes et rêver, un jour, de délicatement gratter le ciel ! 

Je participe au 

orchestrée de jolie manière par notre amie Joëlle, retrouvez mes lectures

La mer monte de Aude LE CORFF

Les miroirs de Suzanne de Sophie LEMP

Edmonde de Dominique DE SAINT PERN

D'origine italienne de Anne PLANTAGENET

Anatomie d'un scandale de Sarah VAUGHAN

Vigile de Haym ZAYTOUN

Nous aurons été vivants de Laurence TARDIEU

Médée chérie de Yasmine CHAMI

Personne n'a peur des gens qui sourient de Véronique OVALDE

Le rituel des dunes de Jean Marie BLAS DE ROBLES

Celle qui marche la nuit de Delphine BERTHOLON

La nuit se lève d'Elisabeth QUIN

Ce qui nous revient de Corinne ROYER

Les heures solaires de Caroline CAUGANT Coup de coeur

Etat de nature de Jean-Baptiste de FROMENT

Piano ostinato de Ségolène DARGNIES

et plein d'autres encore !

Voir les commentaires

commentaires

eimelle 14/04/2019 09:31

cette nouvelle collection a l'air très belle!

TLivresTArts 14/04/2019 18:14

Celui-là est magnifique !

Antigone 09/02/2019 22:12

Tu n'es pas la première à parler de ce livre avec enthousiasme ! Merci pour ton coup de coeur ;)

TLivresTArts 10/02/2019 20:03

Merci Antigone, tu me flattes. Il est vraiment très très bon.

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog