Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-09-12T18:54:14+02:00

Le grand amour de la pieuvre de Marie BERNE

Publié par Tlivres
Le grand amour de la pieuvre de Marie BERNE

L'arbre Vengeur


Ce roman, je suis allée le chercher dans un lieu insolite, une librairie pas ordinaire. Elle s'appelle Myriagone et est tenue par un jeune homme qui "explore les creux", j'adore cette expression.


En gros, il va là où les autres ne vont pas. Il est curieux, c'est une affaire de famille et de culture m'a-t-il dit.


Alors que je lui évoquais les 68 premières fois, il m'a mis dans les mains un 1er roman justement, celui de Marie BERNE.


Je me suis laissée séduire !

Je vous en dis quelques mots :


Nous voilà plongé(e)s dans un aquarium en compagnie d'un céphalopode, entendez par-là une pieuvre. Elle voue un amour inconditionnel à un homme, un cinéaste qui a lui-même a dédié sa vie et son art au monde marin, Jean PAINLEVE. Il réalisait des films documentaires, des films scientifiques. Alors quand un mollusque doté de 3 coeurs, 8 bras et 9 cerveaux, est passionné, vous imaginez bien que le résultat est extra-ordinaire.


J'ai trouvé ce roman original. La narration à la 1ère personne donnant la voix à un mollusque marin est peu ordinaire, je crois que c'est le premier me concernant. Se retrouver dans la peau d'une telle bête enfermée dans un aquarium parce qu'elle est la protégée du cinéaste, avouez qu'il s'agit d'une situation insolite.


J'ai beaucoup aimé aussi le fait que ça soit l'animal auquel le cinéaste a consacré sa vie qui prenne la parole pour lui rendre hommage, fasse la part belle à l'oeuvre d'un homme qui avait choisi sa voie, celle des fonds marins. Comme vous peut-être, je suis un bébé des émissions de télévision de Cousteau, ça n'a jamais été ma tasse de thé, et pourtant, cet univers méconnu me fascine par la beauté des spécimens. Et puis, quand le 7ème art est vénéré par un mollusque doté de 7 tentacules, on se dit que la boucle est bouclé, non ?  


Ce roman est bien écrit, il joue avec les mots. La citation de Gaston BACHELARD en introduction représente bien la qualité de la plume je trouve : "Imaginer, c'est hausser le réel d'un ton". 


En plus, c'est un bel objet, il est illustré par François AYROLES qui lui donne une touche de fantaisie avec une faune marine dessinée au début et à la fin de l'ouvrage, le petit plus !


J'ai passé un bon moment à lire ce 1er roman. Promis, je retournerai chez Myriagone.

Cette lecture s'inscrit dans le cadre du Challenge 1% Rentrée littéraire organisé par Délivrer des livres après :

Le grand amour de la pieuvre de Marie BERNE ***

Mina Loy, éperdument de Mathieu TERENCE ****

Minuit, Montmartre de Julien DELMAIRE *****

Le jour d'avant de Sorj CHALANDON *****

Un funambule sur le sable de Gilles MARCHAND ***** Coup de coeur

Un dimanche de révolution de Wendy GUERRA ****

 

Voir les commentaires

commentaires

krol 16/09/2017 12:58

Voilà qui est pour le moins surprenant et original.

Tlivres 16/09/2017 21:10

Tout à fait

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog