Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2017-02-22T13:47:01+01:00

De vives voix de Gaëlle JOSSE

Publié par Tlivres
De vives voix de Gaëlle JOSSE

Le temps qu'il fait Editions


Commencer une oeuvre (parce que c'est bien de ce dont il s'agit) de Gaëlle JOSSE est toujours un moment singulier, à l'image d'un moment de bonheur, fugace mais intense, qui exige une certaine disponibilité pour être apprécié. Chaque mot est pesé, il convient de savourer chacun individuellement et son rapport aux autres collectivement.


J'ai lu tous les romans de Gaëlle JOSSE (quand on aime on ne compte pas !), mais là, il s'agit d'un livre inclassable, de ceux qui ont une forme originale. Jusqu'où ira cette écrivaine ? Pour notre plus grand plaisir bien sûr !


Là, il s'agit de mettre des mots sur des tonalités, un exercice périlleux surmonté en beauté.


Tout commence avec cette citation de Joseph JOUBERT : "Ferme les yeux et tu verras".


Elle m'a rappelée une expérience vécue personnellement au Musée des Beaux Arts d'Angers, une visite et la contemplation d'une oeuvre picturale avec les yeux bandés. Reposant exclusivement sur les propos du conférencier, le cerveau prend le relais,visualise le sujet représenté, sa composition, ses plans, ses nuances... Le masque retiré, quelle surprise de découvrir un tracé et des couleurs extrêmement proches de ceux imaginés.


Cet exercice m'a permis de mesurer à quel point la concentration peut pallier un manque sensoriel, une véritable révélation !


Et bien, c'est un peu ce que nous propose Gaëlle JOSSE, une immersion au pays de la voix !


Alors, quand la vie est trépidante, faite d'urgences, parasitée par un bruit ambiant permanent, appréhender son environnement devient un véritable effort. Gaëlle JOSSE nous invite pourtant à le faire au quotidien. 


Pourquoi donc ? Et bien, parce que 


Dans toutes les voix offertes, je ne cherche qu'à percevoir le monde qui bat, qui roule, qui tourne comme il peut. Et dans ces voix, à écouter la vie. P. 12

Vous voilà averti.e.s ! Comme je l'écrivais en début de chronique, cette lecture va nécessiter une disponibilité entière alors, choisissez votre moment pour l'aborder.


Mais qu'est ce que la voix ? Comment la percevons-nous ? Quels sont ses effets sur nous ?
Autant de questions auxquelles Gaëlle JOSSE va tenter de répondre au gré de situations glanées dans la vie quotidienne.


Mon émerveillement a commencé dès "L'avant lire" avec l'évocation de la toute première voix perçue, entendue, écoutée, celle de la mère pour l'embryon tout au long de la maternité. Et si le lien indéfectible qui unissait mère et enfants s'expliquait par la voix et non, comme souvent évoqué, par la chair ?


Il a touché son apogée avec ce rapport à l'autre, à l'étranger plus encore :


Parfois l'accent est indéfinissable, c'est un fort accent étranger, comme on dit dans certains romans. Ce n'est pas l'accent qui est indéfinissable, c'est nous qui ne savons pas reconnaître la langue dont il habite le souvenir et qui en sommes étrangers. P. 69

Une citation à méditer tout particulièrement dans le contexte politique que nous connaissons !


Ce livre de Gaëlle JOSSE, en fait, je crois qu'il va trouver toute sa place dans le salon, bien en vu, pour pouvoir s'y replonger régulièrement, histoire de se remémorer cette nécessité à écouter la voix des autres et à mesurer les impacts de la sienne sur les autres !


N'oubliez pas ce livre, que je déclare de référence, nous aide à "percevoir le monde" et à en comprendre les mécanismes, qu'on se le dise !

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog