Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-12-28T12:52:13+01:00

La sonate oubliée de Christiana MOREAU

Publié par Tlivres
La sonate oubliée de Christiana MOREAU

Editions Préludes

Alors que l'année 2016 s'achève à peine, la rentrée littéraire de janvier commence à susciter bien des convoitises et c'est tout à fait légitime pour les passionné(e)s de littérature que nous sommes.
 
Il y aura les énièmes romans de tel ou tel et là nous sommes dans les starting blocks bien sûr.
 
Mais il y aura aussi de toutes nouvelles plumes pour lesquelles il s'agira d'une 1ère fois.
 
Et pour MA 1ère fois, j'ai eu le plaisir d'en découvrir une avant l'heure. Je remercie d'ailleurs très sincèrement les éditions Préludes de m'avoir permis ce coup d'essai avec "La sonate oubliée" de Christiana MOREAU, un magnifique roman.
 
Tout commence en Belgique dans la région de Liège avec la complicité de deux adolescents, Kévin et Lionella. Amis de longue date, ils entretiennent cette relation malgré la pression sociale de leur environnement. Kévin vit avec sa mère et son frère dans un quartier populaire. Il est fasciné par les bâtiments industriels laissés à l'abandon dans lesquels il se plaît à déambuler pendant que Lionella, elle, fille de musiciens, s'entraîne au violoncelle pour le concours Arpège. Elle doit trouver un morceau original pour marquer sa singularité. C'est Kévin qui va le lui offrir avec une bien belle découverte au marché aux puces du village, une partition et quelques objets personnels datant du XVIIIème siècle. Là commence alors une toute nouvelle histoire...
 
Christiana MOREAU va guider son lecteur à travers les siècles et les territoires avec beaucoup de talent tout au long de ce roman. Tantôt aux côtés de Kévin et Lionella, c'est l'histoire contemporaine de la Belgique qui se dévoile, tantôt au sein de la Santa Maria della Pieta, c'est l'univers de Vivaldi, rien que lui, et d'une jeune femme, Ada dal violoncello, qui se découvrent. Cette alternance est particulièrement ingénieuse, 1ère qualité de ce roman.
 
Ensuite, vient le charme de Venise présentée en pleine effervescence artistique. La musique, la peinture, l'architecture, la mode aussi, sont autant de domaines dans lesquels la création est reine dans les années 1700. 


C'était également la fête de la mode et de l'élégance. Sur le Grand Canal, on voyait de belles dames s'engouffrer dans les somptueuses demeures. Leurs costumes brillaient sous les bougies allumées des grands lustres qui faisaient étinceler leurs joyaux. J'étais émerveillée. P. 106

La vie de la cité est très joliment décrite par Christiana MOREAU. Il me semble bien entendre le clapotis de l'eau dans les ruelles de la Ville et sentir les parfums du chocolat chaud du Caffe Florian ! Les festivités du Carnaval ne sont pas en reste. C'est d'ailleurs dans cette période un peu mystérieuse où chacun cache ses yeux derrière un masque que l'écrivaine engage une épopée romanesque entre Ada dal violoncello et l'un de ses admirateurs.


Nous étions comme avides de graver dans nos esprits les traits aimés pour les emporter plus tard dans le secret de nos rêves. Car je l'aimais, j'en étais à présent sûre, et je crois qu'il m'aimait aussi. P. 93

Mais revenons au compositeur italien, Vivaldi, dont je ne connaissais pratiquement rien en dehors de quelques unes de ces symphonies, "Les quatre saisons" notamment. Je ne soupçonnais pas effectivement qu'il fut prêtre, surnommé il Prete rosso en lien avec sa chevelure rousse, et qu'il apprenne la musique à des jeunes filles abandonnées par leurs familles et accueillies par des religieuses. De nombreuses références sont citées par l'auteure qui ainsi donnent un caractère historique à ce roman.
 
La cerise sur le gâteau repose sur l'intrigue que Christiana MOREAU va magnifiquement mettre en place autour de la partition jouée par Lionella au concours Arpège et de la véritable identité de son auteur. Il pourrait être assez naturel de l'attribuer au grand compositeur mais qu'en est-il en réalité ? A vous de le découvrir...
 
Cette lecture m'a littéralement transportée, j'ai adoré. Je crois que je m'en souviendrais longtemps. Pour la petite histoire, il s'agit de ma 1ère lecture en version numérique grâce à Netgalley 
 
Alors rendez-vous dans votre librairie préférée le 4 janvier prochain !

 

 

Cette lecture participe au Challenge de

la Rentrée Littéraire MicMelo de janvier 2017 ! 

Voir les commentaires

commentaires

eimelle 10/02/2017 21:30

de quoi donner des envies de voyage en Venise en effet!

Tlivres 11/02/2017 08:08

Oh oui, trop heureuse de cette très belle coïncidence renforcée avec la lecture de "La société du mystère" de Dominique Fernandez, là aussi, un très beau moment qui ne peut que m'inciter à aller découvrir les oeuvres italiennes. Beau week end et belles lectures !

Tlivres 08/01/2017 11:31

Ma plus fidèle lectrice ! Oui, très tentant ce roman, c'est vrai. Merci pour la police d'écriture, je vais la conserver alors... Bises et bon dimanche !

Marie annick 07/01/2017 23:34

Tentant j'aime bien la nouvelle police d'écriture de 2017 très agréable à lire

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog