Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2016-08-01T10:54:08+02:00

Le Violoniste de Mechtild BORRMANN

Publié par Tlivres
Le Violoniste de Mechtild BORRMANN

Traduit de l’Allemand par Sylvie ROUSSEL

Quand je passe au rayon Nouveautés de ma Bibliothèque préférée, soit j’arrive avec ma liste de références et force est de constater que je repars frustrée de ne pas avoir trouvé LE livre qu’il me manquait, soit je passe à proximité sans aucune prétention, histoire de me laisser séduire par les romans qui y reposent et c’est souvent là que j’y fais de bonnes pioches !

C’est comme ça que j’ai mis la main sur « Le Violoniste » de Mechtild BORRMANN, un petit bijou.

La couverture de ce roman ne me disait rien et pourtant… Aifelle ALLAIS en avait une très belle critique, mais faute avouée à demi pardonnée, non ?

1948, Moscou, Ilioucha Grenko, célèbre violoniste, sort d’un concert sous les applaudissements du public. Il vient d’y réaliser une magnifique prestation avec le stradivarius qui appartient à sa famille depuis 5 générations. Il est alors arrêté et transféré au siège du KGB. Commencent les mauvais traitements, depuis l’humiliation jusqu’à la torture. Après quelques jours, le parti lui propose de signer des aveux pour préserver la vie saine et sauve de son épouse, Galina, et de leurs 2 garçons, Pavel et Ossip âgés respectivement de 3 ans et 1 an. Il est condamné à 20 ans de goulag. Sa femme est également arrêtée. Elle est déportée à Karaganda au Kazakhstan.

Ce roman est une petite perle.

Historique, il relate une nouvelle fois les pratiques d’interrogation des services de renseignement russes et les actes de torture auxquels notamment les artistes étaient soumis. Ceux qui ont le pouvoir ont droit de vie et de mort sur les citoyens qualifiés d’ennemis du peuple. Entre machination et réalité, ceux qui sont poursuivis n’ont pas la moindre chance d’échapper aux camps de travail, au climat hostile, aux mauvais traitements, voire à la mort. Ce n’est pas le premier roman que je lis sur le sujet bien sûr. Il m’a rappelé « Alexis Vassilkov ou la vie tumultueuse du fils de Maupassant »

Mais ce roman est bien plus que ça.

Tout au long des 241 pages, c’est l’instinct de survie qui prévaut. Alors que les conditions de vie sont empreintes d’une telle violence, n’importe quel individu pourrait imaginer y mettre fin avec le peu de moyens laissés encore à sa disposition, mais l’homme a ce sursaut et cet ultime espoir qu’un jour meilleur viendra.


Dans les jours qui suivirent, il aurait voulu mourir, pourtant il dévorait le bouillon et le pain comme si la seule chose qui lui importât était de rester en vie. P. 64

Et là, l’égalité entre hommes et femmes semble parfaite. Galina fera tout ce qui sera en son pouvoir pour sauver sa progéniture dont la vie semble si fragile.

Cette formidable envie de vivre les fait avancer. Ils se laissent porter par les émotions qui entre hier et aujourd’hui constituent le ciment de leur existence. Alors qu’Ilioucha est menacé de mort…


Il éprouvait la même détermination que lorsqu’il montait autrefois sur scène, dans une existence antérieure très lointaine. P. 209

L’homme dispose d’une formidable capacité d’adaptation tout en restant lui-même. Passé et présent ne font plus qu’un.

Et puis, il y a la place de la culture, le pouvoir de la littérature ! Alors même que la satisfaction des besoins vitaux devient l’unique priorité, quelques moments d’évasion, aussi fugaces soient-ils, offrent une parenthèse dans ce monde de brutes.


Guerchov l’enchantait en lui contant avec une ferveur communicative les romans et les drames des grands auteurs et en lui récitant des poèmes qui le bouleversaient. P. 82

C’est aussi la force des origines.


Il toucha à peine à son assiette : l’idée de ne rien savoir de ses origines et d’avoir vécu avec une version erronée de son histoire l’ébranlait profondément. P. 99

Le Violoniste de Mechtild BORRMANN

C’est notamment là que l’ingéniosité et le talent de Mechtild BORRMANN font mouche !

Les vies d’Ilioucha et de Galina auraient pu être relatées en trouvant leur place dans une unique tranche de l’histoire de la Russie. Mais le procédé aurait été certainement trop facile pour cette jeune romancière qui fait entrer dans le jeu de la littérature leur petit-fils, Sacha. Il soupçonne un passé plus complexe qu’il n’y paraît. S’ouvrent alors des voyages dans le temps, entre les années 1950 et aujourd’hui, entre des territoires, la Russie bien sûr mais aussi l’Allemagne. Tout ceci est rédigé dans une écriture très fluide. Sa plume m’a beaucoup rappelé celle de Leif DAVIDSEN.

Construit comme un roman policier, « Le Violoniste » donne lieu à une enquête savamment menée avec un suspens comme j’aime. Il n’en fallait pas plus pour me séduire, voire plus…

Vous qui me connaissez bien maintenant, vous savez que l’équation qui fait appel à plusieurs inconnues : une page de l’Histoire, l’art, la psychologie de personnages hauts en couleur et un rythme frénétique donnent souvent pour résultat un coup de cœur. Ça se vérifie encore aujourd’hui, c’est presque mathématique !

Et je crois que je ne suis pas la seule à l'avoir apprécié... Il s'agissait du lauréat du Grand Prix des Lectrices Elle 2015 dans la catégorie Policier, vous ne pouvez plus passer à côté !

Voir les commentaires

commentaires

Emma 05/08/2016 10:13

Je me souviens de l'avis d'Aifelle, et j'ai failli l'acheter la semaine dernière. Tant pis ça sera une prochaine fois.

tlivres 05/08/2016 12:58

Ce n'est que partie remise Emma, je suppose que tu en avais plein d'autres déjà sur ta liste !

Marie annick 04/08/2016 10:08

Je l'ai lu tres beau livre , mêlant roman , histoire , polar , et tres bien écrit prête à lire un autre livre de cet auteur

tlivres 05/08/2016 12:59

Wouaou, tu m'avais caché cette référence !!!

Aifelle 02/08/2016 06:58

Oui, mais je ne l'ai pas lu. Je le ferai peut-être un jour, quand ma PAL sera moins haute !

Tlivres 02/08/2016 12:48

Je comprends !!! Belles lectures à toi et à bientôt...

Aifelle 01/08/2016 13:06

C'est un très bon roman ; j'en garde un excellent souvenir et j'ai appris pas mal de choses sur cette période au passage. Je suis ravie qu'il t'ai plu aussi.

Tlivres 01/08/2016 21:55

Merci à toi de cette excellente référence. Est-ce que tu as entendu parler de son 1er roman ?

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog