Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-12-28T21:10:58+01:00

Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN

Publié par Tlivres
Le collier rouge de Jean-Christophe RUFIN

Je suis une inconditionnelle de Jean-Christophe RUFIN.

Pourtant, "Le collier rouge", son tout dernier roman, ne m'attirait pas vraiment.


Il aura fallu les images de la mort de Diesel, cette chienne des policiers du Raid morte le 18 novembre dernier lors de l'assaut à Saint-Denis, et la peine de son maître pour me décider à lire "Le collier rouge".


Nous sommes en 1919. Lantier du Grez a été nommé Juge Militaire. Il est chargé d'instruire l'affaire Morlac. Il s'agit d'un prisonnier. Fils d'agriculteur, il a combattu pendant 4 ans en tant que soldat. Quand il est parti, le chien de la maison l'a suivi. Il ne le quittera jamais malgré les événements. Là encore, alors que Morlac est dans sa cellule et subit les interrogatoires, le chien aboit à l'extérieur. Et puis, il y a une femme aussi. Elle vit isolée dans les marais, mais entourée de livres et de reproductions de toiles, de quoi susciter la curiosité de Lantier du Grez.


C'est un roman court comme Jean-Christophe RUFIN en écrit peu. Pour autant, tout y est, les mots sont justes, l'histoire concise et ô combien efficace.


J'ai été profondément touchée de découvrir qu'il s'agit d'un roman écrit à partir d'une histoire vraie contée par l'un de ses amis, en mission avec lui en Jordanie en 2011, aujourd'hui disparu, et donc de l'authenticité de ce type de communion entre l'homme et un animal.


J'ai beaucoup aimé bien sûr la relation du prisonnier aux livres.


Pendant ma permission, j'ai beaucoup lu. [...] il fallait que je trouve des réponses. Je voulais savoir ce que d'autres avaient pu comprendre de la guerre, de la société, de l'armée, du pouvoir, de l'argent, de toutes ces choses que je découvrais. P. 109

Quelle ne fut pas ma surprise de lire une nouvelle fois en l'espace de 2 semaines une référence à la prison d'Angers ! Incroyable ! Après Aude LE CORFF, c'est Jean-Christophe RUFFIN qui cite ce lieu mais pour y évoquer là la mort d'un juif allemand, un membre de l'Internationale Ouvrière. J'ai terriblement envie d'en savoir plus sur l'histoire de ce bâtiment encore ouvert aujourd'hui !


A travers ce roman, c'est en fait la fidélité, la loyauté, l'engagement... qui sont mis en exergue. Les animaux auraient-ils quelque chose à apprendre aux hommes ?

Voir les commentaires

commentaires

Emma 10/01/2016 10:37

Un coup de coeur pour moi !

Tlivres 10/01/2016 10:59

Merci de ton passage Emma sur le blog. Bon dimanche !

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog