Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-11-09T06:48:29+01:00

Pardonnable, impardonnable de Valérie TONG CUONG

Publié par Tlivres
Pardonnable, impardonnable de Valérie TONG CUONG

Je n'avais encore jamais lu de romans de Valérie TONG CUONG mais son nom figurait sur ma liste d'auteurs à découvrir, et puis voilà, un jour, de passage à la Bibliothèque, il y en a un sur les rayons, un qui me tend les bras, alors, c'est parti pour l'aventure, et quelle aventure !


Alors que je venais de quitter "Otages intimes" où la relation mère/fils était mise à rude épreuve avec l'emprisonnement d'Etienne dans un pays en guerre et sa lente reconstruction avec la liberté retrouvée, cette relation est de nouveau abordée avec un accident d'enfant cette fois.


Les joues giflées de vent et de soleil, la nuque moite et la mâchoire serrée, il pédale de toutes ses forces. Il ne s'agit pas de compétition ni de record à battre, seulement de vitesse, d'ivresse, il est saoul sur la petite route de campagne, saoul Milo de désir enfantin, de joie, de légèreté, saoul de bonheur - une seconde avant l'impact, il rit encore bouche grande ouverte en pédalant. P. 12

Milo est transféré à l'hôpital, il souffre d'un traumatisme crânien. Quand ses parents arrivent, il est plongé dans le coma.


1er uppercut avec cette chute aux multiples conséquences, mais ce n'est pas tout. Pourquoi l'enfant avait-il été confié à sa tante ? Et bien, il y a la version officielle : le choix du carrelage de la piscine. Et puis, il y a la version cachée : la signature d'une donation devant Notaire qui officialise le transfert de propriété d'un bien de la grand-mère de Milo à Céleste, la mère de l'enfant.


Je ne vous en dit pas plus. Les mensonges, les non-dits, les trahisons et autres subterfuges vont se succéder. La responsabilité et la culpabilité vont être des sentiments disséqués tout au long de ce roman. A peine le lecteur semble-t-il avoir récupéré d'un coup, qu'il en prend un nouveau en pleine figure le faisant vaciller et lui coupant le souffle.


[...] d'ailleurs elle était responsable, enfin, en partie, mais voilà bien le problème, le vrai problème, insoluble, qui est responsable de quoi dans cette tragédie à tiroirs, si seulement il était possible d'affirmer quoi que ce soit. P. 224

La construction de ce roman est originale et mérite d'être remarquée. Roman choral, il donne à voir la situation du moment à travers le filtre des différents personnages. La narration à la 1ère personne du singulier est tantôt incarnée par Céleste, la mère de Milo, tantôt par Lino, le père de l'enfant, mais aussi par Jeanne, la mère de Céleste, Marguerite, sa soeur... Cette forme concourt à instiller le doute dans l'esprit du lecteur devant cette tragédie familiale et à le faire durer tout au long des 337 pages !


Il est de surcroît rythmé par une succession de sentiments et de comportements qui vont crescendo : la colère, la haine, la vengeance... de quoi assurer une tension extrême !


Ce roman peut aisément être classé dans la catégorie des thrillers psychologiques, tant sur le fond que sur la forme. Une réussite !

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog