Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-04-15T20:07:46+02:00

Le liseur du 6h27 de Jean Paul DIDIERLAURENT

Publié par

Ghislain Vignolles travaille dans une usine peu ordinaire, elle détruit les livres. Pour pallier le pouvoir de destruction de la Zerstor 500 et panser ses plaies, il a adopté un rituel. Chaque matin, dans le RER qui le conduit à son lieu de travail, le train de 6h27, il lit à voix haute à l'attention des voyageurs de sa rame le contenu des pages sauvées, la veille, in extremis des intestins de la Chose ! Mais, c'est Jean-Paul DIDIERLAURENT qui en parle le mieux...

Seul l'acte de lire revêtait de l'importance à ses yeux. Il débutait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant les livres emportaient avec eux un peu de cet écoeurement qui l'étouffait à l'approche de l'usine [...]. P. 13

Ce roman est un véritable hymne à la lecture et l'évasion qu'elle procure. Il y a les expériences collectives comme celles qu'organise Ghislain bientôt rattrapé par des propositions insoupçonnées... et puis les actions individuelles à l'image de Yvon Grimbert, le gardien exposé à tous les temps dans sa guérite, condamné à lever et baisser la barrière d'entrée au rythme du passage des livreurs, passionné par le théâtre lyrique depuis sa découverte d'un alexandrin ! Personnage hors norme !


Ce roman est aussi un petit concentré d'humour. Le ton est drôle, poétique, enjoué, fantaisiste..

 

La Chose ce matin s'était levée du bon piston. Elle happa et engloutit sa première ration d'ouvrages sans le moindre hoquet. Les marteaux, trop heureux de croquer autre chose que du vide, s'en donnèrent à coeur joie. Même les échines les plus nobles, les reliures les plus solides se retrouvèrent broyées en quelques secondes. P. 35

Ce roman est encore un livre qui met le doigt sur nos représentations, sur ce que nous soupçonnons que l'autre fait sans lui laisser la moindre chance de pouvoir nous surprendre. L'exemple de dame-pipi est excellent !

On attend d'une dame-pipi qu'elle nettoie, pas qu'elle écrive. Les gens peuvent concevoir que je fasse des mots fléchés, des mots croisés, des mots mêlés, des mots cachés, des mots enfermés dans toutes sortes de grilles. Ces mêmes gens peuvent également admettre que je lise à mes heures perdues des romans photos, des hebdos féminins, des magazines télé, mais que je pianote sur le clavier d'un ordinateur portable pour y coucher mes pensées, ça, ça leur interpelle l'entendement. P. 152

Ce roman est enfin une prouesse d'humanité, c'est un livre qui prend la mesure de chacun, de ses émotions, il y a de bons sentiments là dedans et c'est suffisamment rare pour être souligné.

"Le liseur du 6h27 " fait partie de la sélection du Prix Cezam 2015. J'avais laissé la possibilité à un livre de se glisser à la 3ème place ! Elle est donc pour lui après :


* Le dernier gardien d'Ellis Island de Gaëlle JOSSE,

* Le complexe d'Eden Bellwether de Benjamin WOOD,

et devant :


* L'oubli de Emma HEALEY.

Vous avez envie de passer quelques heures de plaisir, sans prétention, c'est le roman qu'il vous faut !

Voir les commentaires

commentaires

Caroline 20/04/2015 16:41

J'ai adoré ce roman ! Une bouffée d'air frais !

Tlivres 20/04/2015 21:35

C'est vrai, on se sent légère, légère... !!!

krol 15/04/2015 21:55

Je partage complètement cet avis !

Tlivres 18/04/2015 12:17

Merci de votre passage sur T Livres ? T Arts ?

Girl Gift Template by Ipietoon Blogger Template | Gift Idea - Hébergé par Overblog